Le fils de Oussama Ben Laden tué dans une opération antiterroriste

La présidence des États-Unis a confirmé, ce samedi 15 septembre, la mort d’Hamza, le fils d’Oussama ben Laden, au cours d’une opération antiterroriste entre Afghanistan et Pakistan. Le décès du fondateur d’al-Qaïda avait été annoncé début août par des sources américaines.

C’est La Presse qui rapporte cette nouvelle. En effet, Hamza, l’un des fils d’Oussama ben Laden qui était considéré comme son successeur à la tête d’Al-Qaïda, est décédé. Une annonce faite par Donald Trump ce samedi matin dans un communiqué de presse. Une sortie médiatique de la part du 45e président des États-Unis qui vient confirmer ce qu’indiquaient certains médias américains à la fin du mois de juillet dernier.

Selon la même source, Hamza a été tué dans la région de l’Afghanistan/Pakistan dans le cadre d’une opération antiterrorisme. Toutefois, on n’a pas plus de précision concernant la nature de cette opération. On ne sait pas si elle a été menée au cours de cette semaine ou si elle remonte à un certain temps.

« Hamza Ben Laden, le haut responsable d’al-Qaïda et fils d’Oussama ben Laden, a été tué lors d’une opération de contre-terrorisme menée par les États-Unis dans la région de l’Afghanistan/Pakistan »

,

 déclaré le communiqué, sans préciser la date de cette opération.

Une chose est certaine, Donald Trump affirme que la mort d’Hamza va mettre en péril les activités d’Al-Qaïda parce que le fils d’Oussama ben Laden était devenu le visage de l’organisation terroriste.

Hamza Ben Laden était âgé d’une trentaine d’années et qu’au mois de février dernier, le gouvernement américain offrait une récompense pouvant aller jusqu’à un million de dollars à celui qui donnerait une information pertinente pour le retrouver. Alors que cette semaine, les États-Unis ont commémoré le 18e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, cette annonce arrive à point nommé.