«Le Coronavirus est un virus sorti d’un laboratoire chinois avec l’ADN de VIH »

Dans un entretien au site Pourquoi docteur ?, le 16 avril, le professeur Luc Montagnier (prix Nobel de médecine en 2008) explique qu’il ne croit pas que le Covid-19 provienne d’une contamination dans un marché aux animaux sauvages de Wuhan. «C’est une belle légende, ce n’est pas possible. Le virus sort d’un laboratoire de Wuhan», affirme-t-il.

«Le laboratoire de la ville de Wuhan s’est spécialisé sur ces coronavirus depuis le début des années 2000. Ils ont une expertise dans ce domaine» déclare-t-il. Le professeur explique avoir analysé «dans les moindres détails» la séquence avec son collègue mathématicien Jean-Claude Perrez. «On a pas été les premiers, puisqu’un groupe de chercheurs indiens a essayé de publier une étude qui montre que le génome complet de ce coronavirus [a] des séquences d’un autre virus, qu’est le VIH, le virus du sida», explique-t-il.

Le chercheur affirme que le groupe de chercheurs indien a dû se rétracter après sa publication. Il assure que la «vérité scientifique finit toujours par émerger». Selon lui, la séquence de VIH aurait été insérée dans le génome du coronavirus pour tenter de faire un vaccin contre le VIH. «C’est un travail d’apprenti sorcier», commente-t-il.

Il a été récompensé en 2008 d’un prix Nobel de médecine pour sa découverte du virus du sida. Il a obtenu ce prix Nobel avec la chercheuse Françoise Barré-Sinoussi. Depuis son Prix Nobel, le professeur Luc Montagnier est accusé de «dérive». Il a émis dès 2009, des théories controversées sur l’origine du VIH et sa transmission. En 2017, 100 académiciens ont dénoncé ses positions anti-vaccin et demandé à l’Ordre des médecins de le sanctionner.