Le confinement favorise les addictions des Français

Le confinement entraîne l’ennui, et l’ennui favorise les addictions. Les Français boivent, mange et fument plus depuis le début du confinement.

Le confinement a entraîné une perte de repères, d’habitudes et pas mal d’ennui chez des nombreux Français. Depuis mi-mars, alors que le gouvernement a appelé à rester chez soi pour lutter contre la propagation du Covid-19, les addictions se sont développées. C’est du moins ce que révèle l’étude « Confinement, télétravail et comportement addictifs : le point de vue des Français » réalisée pour GAE Conseil et relayée par Forbes, auprès de 1003 personnes représentatives de la population.

Nous sommes 5,5 millions à avoir augmenté notre consommation d’alcool, mais aussi de nourriture et de cigarettes (27% en témoignent) ! En témoigne les fréquentes ruptures de stock en magasins, comme la farine. Le temps donne envie aux Français de cuisiner. Ce qui entraîne à manger plus souvent avec excès, souligne l’étude qui a observé cela chez 27% des personnes interrogées. Mais pas seulement…

Il est plus difficile de dormir en confinement, et l’inquiétude quant à cette période marquée par le coronavirus entraîne 22% de la population a consommer davantage de somnifères, anxiolytiques et autres antidépresseurs.
Plus de Français accros aux écrans

Etre confiné loin des êtres chers a fait exploser l’utilisation des réseaux sociaux. Au point d’y devenir addict ! Si 5% des sondés disent avoir freiné leur consommation de réseaux, 49% expliquent combler le manque d’interactions sociales en les utilisant, ils sont d’accord pour dire que leur consommation est plus importante qu’auparavant. Réunions sur Zoom, rendez-vous via FaceTime, cours de sport en direct sur Instagram et autres apéro visio expliquent cette hausse.

Séries et de jeux vidéos : voici deux autres addictions qui ont grimpé pendant le confinement. 48% des Français regardent davantage de séries que d’habitude, et 43% utilisent davantage leurs consoles. La pornographie est plus consultée par 19% de la population.

Lire aussi :

Symptômes coronavirus : toux, fièvre, odorat, rougeurs, maux de tête...
La nicotine protège-t-elle vraiment du Coronavirus ?

Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes