« Le concert de Sonko suivi par un pourcentage autour de 12% de la population… » (Par Thierno DIOP)

79
« Le concert de Sonko suivi par un pourcentage autour de 12% de la population… » (Par Thierno DIOP)


Le concert est suivi par un pourcentage autour de 12% de la population, soit la frange de l’électorat de Sonko, dans les zones urbaines, champ de focalisation de la cherté du coût de la vie, avec les contrecoups de chocs exogènes comme la crise en Ukraine et le Coronavirus.

Le mot d’ordre est surtout suivi dans certains départements du sud du pays et chez les jeunes entre 10 et 25 ans, notamment. C’est normal khalé kouko wo ci fo mou gneuw, ils font leur âge. La mobilisation pouvait aussi enregistrer un succès à Touba, où le concert est interdit.

En somme, c’est beaucoup de bruit amplifié par les réseaux sociaux et les klaxons de véhicules, mais cela ne va pas au-delà. Et pour préserver la quiétude de l’écrasante majorité des Sénégalais l’Etat doit décréter le couvre-feu pour nous mettre hors d’attente de ce tapage à l’heure de la prière du Timis. Ils ne se soucient même pas des malades et des personnes âgées.

Certes la démocratie sénégalaise a régressé sous Macky Sall, mais cela ne doit pas autoriser toutes les tyrannies d’une opposition populiste.

Par Thierno DIOP, Journaliste