L’ARMP valide un gré à gré du PUMA au nom du secret-défense

Le Programme d’urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) a été épinglé dans un marché de gré à gré pour la construction d’ouvrages à Fatick et d’une école élémentaire à Diamalathiel.
Selon le quotidien Libération, qui vend la mèche dans sa parution de ce vendredi, la Direction centrale des marchés publics (DCMP) avait rejeté le marché en question pour avis de non-objection.
Débouté, le coordonnateur du Puma, Moussa Sow, a saisi le Comité de règlement des différends (CRD) de l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) qui a validé le marché au nom du secret défense.