L’Armp assure l’organe de contrôle des contrats de partenariat public-privé

227

Le ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, a organisé, hier, un atelier de formation sur les fondamentaux des contrats de partenariat public-privé (PPP) ainsi que l’évaluation des projets PPP. Une initiative de l’Autorité de régularisation des marchés publics (Armp).


Le ministre Amadou Hott souligne que c’est une belle initiative qui arrive à son heure, après la promulgation de la loi relative aux partenariats public-privé et la signature de son décret d’application.


«Cette session de formation témoigne de la volonté de l’autorité de régularisation des marchés publics d’apporter une contribution à l’appropriation des PPP par l’Administration. Ce qui est un atout considérable pour une implémentation optimale de la loi n°2021-23 du 2 mars 2021 relative aux contrats de partenariat public-privé», a indiqué le ministre de l’Economie.


Et de poursuivre : «Cette nouvelle loi apporte, en effet, des outils et des dispositifs innovants qu’il faut partager avec l’ensemble des acteurs intervenant dans les PPP afin de permettre, chacun en ce qui le concerne, de j***r pleinement son rôle dans la réalisation du Plan d’actions prioritaires ajusté et accéléré (Pap2A), a-t-il fait savoir.


Par ailleurs, il a affirmé que l’Armp assure dorénavant le rôle d’organe de contrôle des contrats de partenariats public-privé.


A noter qu’il est prévu de créer une chambre dédiée aux PPP au s**n de l’Armp.