Lamine Diallo constate les derrives policières et le forcing de macky

Restons avec Mamadou Lamine Diallo qui dénonce cette fois-ci, les dérives policières constatées ces derniers jours à Dakar et à Thiès. Pour le député du Tekki, l’attitude du commissaire Bara Sangaré nous rappelle les violations systématiques de la loi par le président Macky Sall. Il poursuit en disant que le plus cocasse et qu’il ne faut jamais oublier, est qu’il a forcé un bureau de vote à Fatick en 2002 pour voter sans carte d’identité. A l’en croire, les dérapages de la police et les arrestations tous azimuts sont des indices d’une volonté de dompter le peuple. C’est pour cette raison qu’il trouve insensé l’organisation d’un dialogue national qui ne fera que les affaires des opposants recrutés pour le projet de Macky Sall de faire du Sénégal un émirat en leur proposant pour un temps des postes de vice-président, président d’institutions et autres ministres. Ce qu’il faut, selon le député, ce sont les assises de la gouvernance démocratique.