L’Afrique du Sud présente ses excuses au Nigeria

L’Afrique du Sud s’est excusée auprès du Nigeria pour une série d’attaques visant des Nigérians et d’autres étrangers.

Un envoyé spécial d’Afrique du Sud a présenté les excuses du président Cyril Ramaphosa à son homologue nigérian, Muhammadu Buhari, dans la capitale du Nigeria, Abuja.

L’envoyé, Jeff Radebe, a déclaré au président Buhari que le gouvernement sud-africain condamnait les violences xénophobes et prenait des mesures décisives pour les prévenir.

« L’incident ne représente pas ce que nous défendons », a-t-il dit, ajoutant que les responsables de ces violences seraient traduits en justice.

Il a déclaré que 10 personnes étaient mortes au cours de ces attaques – deux Zimbabwéens et huit Sud-Africains.

M. Buhari a remercié M. Radebe d' »être venu nous expliquer ce qui s’est passé récemment en Afrique du Sud et qui a conduit à la mort et au déplacement d’étrangers ».

Il a rappelé, en tant qu’officier militaire subalterne dans les années 1970, lorsque le Nigeria était sous domination militaire, comment le pays a fait « de grands sacrifices pour que l’Afrique du Sud devienne un État libre ».

« Notre leadership était très engagée dans cette cause. Nous avons fait des sacrifices que les jeunes d’aujourd’hui ne savent peut-être pas », a-t-il dit.

Selon une déclaration publiée par le bureau de M. Buhari, l’envoyé spécial a déclaré que l’Afrique du Sud demeurait éternellement reconnaissante du rôle joué par le Nigeria pour mettre fin à l’apartheid.

Pendant que la mission diplomatique se déroule, le Nigéria a continué d’évacuer ses citoyens d’Afrique du Sud.

Plus de 300 Nigérians devraient arriver à Lagos mardi. La semaine dernière, 188 évacués sont revenus.