La Turquie ne « déclarera jamais de cessez-le-feu » sans atteindre ses objectifs

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a catégoriquement écarté une proposition américaine d’intervenir pour un cessez-le-feu dans le nord de la Syrie, mardi dans des déclarations au quotidien Hurriyet.

Il a également dit que l’entrée de l’armée syrienne dans Minbej ne représentait pas un développement « très négatif » pour son pays tant que la région est vidée de combattants kurdes syriens.

« Pour moi, l’entrée du régime dans Minbej n’est pas un (développement) très, très négatif. Pourquoi ? Parce que c’est leur territoire ».

M. Erdogan a réitéré son refus des demandes des dirigeants américains. « Ils nous disent de ‘déclarer un cessez-le-feu’. Nous ne pourrons jamais déclarer un cessez-le-feu » tant que la Turquie n’aura pas chassé « l’organisation terroriste » de la frontière, a-t-il déclaré à des journalistes dans l’avion qui le ramenait d’Azerbaïdjan.