La Sde menace d’assoiffer les villes

Une pénurie d’eau se profile. Les travailleurs de la Sde menacent de priver  d’eau  Dakar et les autres villes du pays.

Le quotidien Enquête signale qu’ils réclament une augmentation de 15% des parts de l’État à la suite du nouveau contrat d’affermage accordé à Suez.

Les syndicats de la Sde donnent ainsi à l’État un délai jusqu’au 18 août prochain pour satisfaire leur demande.

À défaut, Dakar et certaines grandes villes resteront sans eau jusqu’au mois de décembre prochain.

Dans le nouveau contrat d’affermage, il est mentionné que l’État détient 25% du capital, le nouveau fermier 45%, les employés de la Sde se contenteront de 5% et l’actionnariat populaire 25%.

Mais, les travailleurs de la Sde jugent les 5% relativement faibles et exigent une augmentation du pourcentage pour une meilleure représentation dans le Conseil d’administration.

La réforme du secteur de l’eau en 1996 avait consacré 5% du capital à l’État, 5% aux agents du secteur (Sones, Sde et Onas), 57,83% à la Sde et 32,17% aux privés sénégalais.