LA PRÉSIDENTE DE L’OFNAC SUR L’AFFAIRE ALIOU SALL … »

Si le procureur avait épluché les 19 rapports que lui avait transmis l’Ofnac, l’on en serait pas là dans l’affaire Petro-Tim, où Aliou Sall a été incriminé. C’est, en somme, ce qu’a déclaré la présidente de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac).

«Ce dossier fait partie des 17 rapports que le procureur dit avoir reçus. Et je pense que s’il les avait exploités, cette question ne me serait pas posée aujourd’hui. L’Ofnac a fait son travail dans le respect des règles et principes qui gouvernent toute enquête et remis tous les dossiers au procureur de la République », a indiqué Seynabou Ndiaye Diakhaté.

Et d’enchaîner : « À lui d’en tirer toutes les conséquences. Nous,on travaille dans le respect des principes». La presidente de l’Ofnac prenait part à l’atelier de validation technique du rapport de la stratégie de lutte contre la corruption.