LA MENDICITÉ : UN PHÉNOMENE DIFFICILE À BOUTER HORS DU SÉNÉGAL

Au Sénégal, le phénomène de la mendicité est difficile à bouter de la vie quotidienne . UNICEF, une ONG internationale qui œuvre pour la protection des enfants et leur bien- être a récemment publié son dernier recensement estimé à 30.000 enfants Talibés qui squattent tous les jours les rues de la capitale et de sa banlieue. Tous sont à la recherche du métal précieux (l’argent…).

Selon la présidente de l’association « Daraas sans Frontière », Marieme Soda Diop , c’est un phénomène très compliqué en Afrique plus particulièrement au Sénégal. Et pour cause, il y a tout une mafia organisée derrière ce fléau. Elle a également précisé que dans le milieu des Daraas , on retrouve beaucoup de faux maîtres coraniques qui utilisent les enfants pour des raisons économiques . Pour preuve, la plupart d’entre eux, prennent les enfants dans leurs villages respectifs et les amènent à Dakar ou dans les grandes villes pour les exploiter. À l’en croire, il ne sera pas facile de régler la question de la mendicité au Sénégal.