La Haute Autorité de Santé (HAS) défavorable au remboursement de l’homéopathie

Dans un récent communiqué, la HAS s’est déclarée défavorable au maintien du remboursement de l’homéopathie par l’Assurance Maladie. 1200 médicaments homéopathiques ont été étudiés.

Le débat sur l’homéopathie n’en finit pas de faire couler de l’encre. À l’heure actuelle, certains médicaments homéopathique sont remboursés à hauteur de 30 % par la Sécurité sociale (à la faveur d’un régime dérogatoire). En 2018, le remboursement de l’homéopathie (dont les marques leader sont Boiron, Lehning et Weleda) a représenté un coût total de 126,8 millions d’euros, selon l’Assurance Maladie.

Dans un communiqué paru ce vendredi 28 juin 2019, la Haute Autorité de Santé (HAS) a rendu un avis défavorable quant au maintien du remboursement de l’homéopathie par la Sécurité Sociale.

 » La commission de la transparence a identifié des données scientifiques pour 24 affections et symptômes traités avec des médicaments homéopathiques tels que troubles de l’anxiété, verrues plantaires, soins de support en oncologie, infections respiratoires aigües chez l’enfant, etc.  » Au total, 1200 médicaments homéopathiques ont été étudiés par les experts de la HAS.

Pas d’  » efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement « 

Conclusion ?  » Pour l’ensemble de ces affections et symptômes, la commission de la transparence a considéré que ces médicaments n’ont pas démontré scientifiquement une efficacité suffisante pour justifier d’un remboursement. « 

Les spécialistes pointent notamment du doigt une  » absence de preuve de l’efficacité « , une absence de  » nécessité de recourir systématiquement à des médicaments (classiques ou homéopathiques) pour traiter des pathologies sans gravité ou qui guérissent spontanément  » et une  » absence d’étude robuste permettant d’évaluer l’impact des médicaments homéopathiques sur la qualité de vie des patients « .

Quel impact de cette décision ?  » L’avis de la commission a été transmis aux laboratoires ainsi qu’à la ministre des Solidarités et de la Santé à qui il appartient de prendre la décision finale sur le maintien ou non du remboursement des médicaments homéopathiques par l’assurance maladie.  » Affaire à suivre…

À lire aussi :

L’ordonnance homéo contre les aphtes

L’Académie de médecine officiellement contre l’homéopathie

L’homéopathie, ma solution contre la grippe

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger