La gastro-entérite est-elle (déjà) de retour ?

Le seuil épidémique de la gastro-entérite a été dépassé dans plusieurs régions cette semaine, selon Santé Publique France.

On a du mal à y croire, c’est pourtant vrai : dans son dernier bulletin épidémiologique (publié ce mercredi 17 juillet 2019), Santé Publique France alerte quant à l’augmentation du nombre de cas de gastro-entérite.

Les autorités ont recensé (en moyenne) 93 consultations pour 100 000 habitants en médecine générale pour des motifs de diarrhées aiguë : c’est juste au-dessus du seuil épidémique (fixé à 92 consultations pour 100 000 habitants). Des pics ont notamment été constatés en Corse (155 cas pour 100 000 habitants), dans les Pays-de-la Loire (128 pour 100 000) et en Provence-Alpes-Côte d’Azur (118 pour 100 000).
La prévention, meilleur rempart contre la gastro-entérite

Traditionnellement perçue comme une maladie de l’hiver, la gastro-entérite virale (provoquée par un virus, donc) survient plutôt pendant la saison froide. En revanche, la gastro-entérite bactérienne peut apparaître toute l’année. On rappelle que les symptômes de la gastro-entérite sont : une perte d’appétit, des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements, de la diarrhée très liquide, une fièvre légère, des maux de tête et de la fatigue.

Une épidémie de gastro-entérite en plein mois de juillet ? Les autorités sanitaires se veulent rassurantes et rappellent les bons gestes de prévention : se laver fréquemment les mains à l’eau et au savon, nettoyer fréquemment à la javel les surfaces qui peuvent potentiellement transmettre l’agent infectieux (lavabos, toilettes…) et ne pas partager ses affaires de toilette (brosses à dents…).

À lire aussi :

Homéo, phyto, aroma : 3 solutions naturelles contre la gastro-entérite

Quelles huiles essentielles pour prévenir la diarrhée due au stress ?

Gastro de bébé : faites-le boire !

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger