La Compagnie sucrière menace de mettre 500 pères de famille à la rue

«décidément la direction de la Compagnie sucrière sénégalaise(Css) s’entête à vouloir envoyer à la retraite prés de cinq cent (500) pères de famille contrairement à la loi qui fixe l’âge de la retraite soixante ans (60) au Sénégal»,révèle la Fgts/dansune déclaration rendue publique hier et dont le journal Libération a eu copie. «Après un premier coup d’essai ou une quarantaine d’agents avait reçu une lettre de retraite anticipée, la Fgts/b, toujours fidèle à sa ligne avait rué dans les brancards pour dénoncer cette mesure illégale et injustifiée. Il est clair que la Css en agissant de la sorte a choisi un licenciement déguisé sans coup férir pour échapper aux règlements des droits légaux des travailleurs au seul profit des intérêts de son entreprise ».