Khalifa Sall hors de Rebeuss : Quel incident sur les rapports de force au sein … ?

Le spécialiste en communication politique, Momar Thiam, s’est exprimé sur la libération de Khalifa Sall. Il estime que le socialiste va avoir son mot à dire. 
«Khalifa Sall qui sort de prison va forcément provoquer une reconfiguration de l’espace politique sénégalais, en sachant qu’il est une personnalité politique de premier rang issue du Parti socialiste et qui appartient toujours à une coalition dans laquelle vous trouvez Idrissa Seck et Malick Gackou, entre autres. Le Ps n’est plus le parti qu’il était sous Ousmane Tanor Dieng et c’est sûr qu’aujourd’hui, ce parti, naturellement, ne peut avoir qu’un leader, en la personne de Khalifa Sall, même s’il est exclu de ce parti. Donc, ça va poser une autre problématique non seulement au Parti socialiste, mais dans la coalition Benno Bokk Yaakaar», a laissé entendre le spécialiste. 
 Va-t-il désavantager un leader comme Ousmane Sonko ?
 L’ancien patron de la communication du palais de la République sous Abdoulaye Wade est peu convaincu. «On est à peu près dans la même configuration en 2000, quand le président Wade avait gagné les élections et que, fort du soutien de Moustapha Niasse, tout le monde parlait d’un bouleversement politique. En fait, il s’agissait d’une recomposition de l’espace politique. Par ailleurs, je ne pense pas que Khalifa Sall soit réellement une menace pour la coalition, mais il aura son mot à dire», conclut-il.