Khadim Mbacké, islamologue : « Une femme n’a pas le droit de diriger un groupe mixte »

L’islamologue, Khadim Mbacké a analysé le rappel à l’ordre du Khalife général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké à l’encontre de Sokhna Aïda Diallo, ce dimanche. « Le khalife a bien fait car son devoir c’est d’instruire ses talibés en permanence et surtout en temps de crise comme ce qui se passe actuellement. Il faut qu’il continue de rappeler à l’ordre mais tous ceux qui sont tentés d’outrepasser les enseignements de la confrérie, de l’Islam », a-t-il déclaré, ce lundi, sur la Rfm.

Cet ancien de l’Institut fondamental d’Afrique noire (Ifan) a, toutefois, fait savoir : « la femme a un rôle indispensable dans l’islam. Elle a joué un rôle dans la genèse et le développement de la religion comme Khadija, la première épouse du Prophète, Oumou Salamata et Sokhna Aïcha qui ont aidé leur époux à réussir sa mission ». Avant de préciser : « La femme a le devoir de diriger des femmes comme elle si elle est compétente pour le faire. Elle doit instruire ses sœurs en matière de religion, mais elle n’a pas le droit de diriger un groupe mixte où il y aurait des femmes et des hommes.  Ce n’est pas possible, selon les enseignements de l’islam et selon les enseignements des confréries religieuses ».

Pour rappel, Sokhna Aïda Diallo qui revendique le khalifat de son époux Serigne Béthio Thioune, a été convoquée par Serigne Mountakha Mbacké suite au magal qu’elle a organisé à Ngabou, le 17 octobre dernier. Elle a également baptisé des nouveaux-nés comme en attestent des vidéos largement diffusées sur le net.