Kate Middleton, jugée trop froide et sans personnalité face à Meghan Markle

C’est à croire que l’une ne peut pas briller sans éclipser l’autre. Alors que Meghan Markle vient de présenter sa collection de vêtements avec enthousiasme et spontanéité, certains pointent que Kate Middleton manque cruellement de personnalité, en comparaison. Dur, dur…

L’opération séduction a réussi. Meghan Markle reprend l’avantage sur Kate Middleton, alors que les médias britanniques pointaient du doigt son train de vie ou encore la durée de son congé maternité, il y a peu encore. Ce jeudi 12 septembre, marquant la reprise de ses activités d’altesse royale, la duchesse de Sussex a présenté sa collection de vêtements venant en aide à des femmes sans emploi, à Londres. Admiration devant son look impeccable et enthousiasme autour de cette collection capsule, distribuée par les magasins Marks & Spencer, Jigsaw, John Lewis & Partners ou encore son amie styliste Misha Nonoo qui s’engagent à fournir un modèle aux bénéficiaires de l’association Smart Works pour chaque modèle vendu.

Très enjouée, quoique pressée de retrouver son petit Archie, l’épouse du prince Harry a complètement fait oublier la sortie surprise de Kate Middleton dans un jardin du Surrey, quarante-huit heures plus tôt, ou son intention de lancer un nouveau programme sur la santé mentale avec le réalisateur Richard Curtis. Pire, la duchesse de Sussex renvoie la duchesse de Cambridge à la manière quelque peu démodée des Windsor d’interagir avec un public.
« Kate n’a jamais vraiment connu d’autre « carrière » que celle d’épouse d’un membre de la famille royale »

Le Daily Mail donne la parole à plusieurs experts qui saluent la modernité de Meghan. Grant Harrold, ancien majordome du prince Charles, affirme ainsi qu’elle prouve que « la famille royale est une famille du 21e siècle » et s’enthousiasme qu’elle renoue avec « une tradition de Diana » : les embrassades spontanées. A l’inverse, Kate semble « coller à l’étiquette royale », en tendant sa main et en ne réservant des accolades qu’aux petits enfants. Judi James, experte du langage corporel, abonde en ce sens : « En tant que future reine, Kate a toujours suivi le protocole à la lettre et n’engage pas plus qu’une poignée de main, considérée comme la norme. Kate n’a jamais vraiment connu d’autre « carrière » que celle d’épouse d’un membre de la famille royale, elle n’a pas appris d’autre façon de se présenter et d’interagir. » A l’inverse, « Meghan est arrivée au sein de la famille royale, avec sa propre personnalité et ses propres accomplissements. »

La spécialiste enfonce un peu plus le clou, en affirmant que Kate ne fait que reproduire les gestes de William, qui a lui-même pris exemple sur le prince Charles, peu réputé pour sa spontanéité. « Kate et William se font miroir et ne prennent pas vraiment de liberté avec le protocole (…) Ils ne sont pas très tactiles au sein même de leur couple, une réserve observée par les parents et les grand-parents de William. » Judi James affirme qu’en digne héritier de leur mère Diana, Harry a toujours été plus « démonstratif » que son frère et qu’il a trouvé une femme qui lui correspond avec Meghan.

Si Judi James reconnaît que « les Britanniques ont plutôt tendance à se méfier des embrassades à un inconnu », elle note également que « Meghan sait mettre les gens à l’aise, avec ses câlins. » L’article du Daily Mail rappelle toutefois que le site de la Couronne encourage à une certaine retenue : « S’il n’y a pas de code de conduite obligatoire face à la reine ou un membre de la famille royale, les formes traditionnelles d’engagement sont encouragées. »