Kaolack : Mariama Sarr et des pétitionnaires sur les immondices

Une « pétition citoyenne » dénonçant l’incompétence du maire de Kaolack,  Mariama Sarr, et la contre-attaque de cette dernière, ont fait monter les effluves des ordures à Kaolack.  

Ville la plus sale du pays

Kaolack a toujours eu, de tout temps, des problèmes d’assainissement. Jusqu’à devenir la ville la plus sale du pays. Sans doute, la raison de cette « pétition citoyenne », initiée par des jeunes écœurés par cet état de fait. Ils s’inquiètent de ces ordures qui colonisent artères et maisons, du spectre du Choléra, notamment avec les fosses septiques dégoulinant dans la ville de Mbossé.

Les ordures, une priorité ?

Ces plaintes et complaintes s’adressent certainement à l’Édile de la ville, Mariama Sarr, par ailleurs ministre de la Fonction publique. Qui n’a « jamais fait de la gestion des ordures de sa ville une priorité ». Aussi l’invitent-ils à prendre « des mesures hardies avant qu’une épidémie ne se déclare ».

Guéguerre politique

Mais cette invite n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Et, sitôt la pétition lancée, Mme le maire aurait indexé des responsables de l’Apr d’être derrière cette pétition pour pouvoir la remplacer à la tête de la municipalité.  Ainsi s’engage dans la ville de Mbossé une guéguerre entre responsables où les faibles esprits laisseraient certainement leurs plumes.

Et qui gagnera la bataille des ordures gagnera la bataille de l’opinion. Au moment où les Locales sont en ligne de mire.