Kaolack :  Gestion de la commune

269
Kaolack :  Gestion de la commune



Qu’est qui fait courir Farba Ngom et ses affidés locaux
La défaite électorale du candidat Mouhamed Ndiaye Rahma le 22 janvier 2021 , a décidément du mal à passer pour le candidat de la BBY et ses rares soutiens. Depuis avec des manœuvres cousues de fil blanc , le responsable politique , en rupture de ban avec tous ces camarades du parti au pouvoir dans la cité de Mbosse Coumba Jigeen , rumine sa vengeance . Fait nouveau , incapable d’obtenir le soutien du président Macky Sall dans ce combat perdu d’avance , il a fait appel au député maire d´Agnam , Farba Ngom , accessoirement sherpa autoproclamé du régime ..
Ce dernier après avoir piteusement échoué à éjecter le maire de Kaolack de son fauteuil de président de l’union des chambres de commerce du Sénégal ( UNCCIAS ) avec Abdoulaye Sow de Dakar , son cheval de Troie, s’essaye à perturber la bonne marche du conseil municipal de Kaolack. L’instrumentalisation d’une partie du personnel ayant fait choux blanc , c’est autour d’une minorité de conseillers d’être encartée par des espèces sonnantes et trébuchantes tels de vulgaires mercenaires pour cette forfaiture. Leur modus operandi : bloquer une deuxième fois la session de virement de crédits convoquée ce mercredi 10 Mai 2023 . Le groupuscule dirigé par le conseiller municipal Abdoulaye Gueye dont le fantomatique mouvement « Kaolack, je m’engage « lui sert de fonds de commerce politique a reçu les instructions fermes de leur commanditaire pour saboter la session. Ils ont planifié de se rendre sur les lieux au petit matin pour mettre en œuvre leur stratégie d’envahissement de l’hôtel municipal pour empêcher la tenue de la session sachant que l’écrasante majorité est prête à voter le virement de crédits.
Une manœuvre de plus , cette fois ci financée et sponsorisée par le fantasque griot du président, qui apparemment a du mal à s’occuper de sa commune de Agnam et qui multiplie les déboires après ses démêlés avec les jeunes de Ngor et sa déculottée de l’UNCCIAS .
A son endroit et celui de ses affidés du conseil municipal, nous rappelons :

  • Le président Serigne MBOUP a été élu triomphalement par une majorité de plus de 64 0/0 pour un mandat de 5 ans à la tête dudit conseil municipal
  • La constitution de notre pays proclame la libre administration des collectivités territoriales
  • Rien , ni personne de ce fait ne peut empêcher la volonté populaire librement exprimée à cet effet , qui plus est un maire d’une autre localité
  • Les populations de Kaolack qui voient chaque jour les promesses électorales du maire et de son équipe se traduire en actes notamment dans le ramassage des ordures , l’assainissement , l’éclairage public et l’augmentation sans précédent du budget de la commune, n’accepterons qu’on veuille imposer par des manœuvres et des complots l’institution d’une délégation spéciale en lieu et place du conseil municipal.
  • L’Etat a travers le prefet du département de Kaolack est interpellé pour que les mesures idoines soient prises pour mettre fin à ces manœuvres et combines attentatoires à l’autonomie et au bon fonctionnement des pouvoirs locaux