JUNINHO PAULISTA EXPLIQUE LE CHOIX DU BRÉSIL D’AFFRONTER LE SÉNÉGAL

Le Brésil justifie sa décision d’affronter le Sénégal (20e au classement FIFA) et le Nigeria (33e au classement FIFA) par le fait que c’est un choix conforme « au concept établi entre le président de la fédération et la commission technique nationale brésilienne, de jouer contre les 50 meilleurs adversaires du classement de la FIFA. »

En outre, le Brésil se satisfait de devoir rencontrer deux des meilleures équipes africaines parce que ce sont des affrontements de haut niveau, en mentionnant le fait que la Seleção n’a pas souvent fait face à des adversaires du continent africain ces dernières années. « C’était un souhait de la commission technique, nous avons donc convoité ces adversaires », a commenté le coordinateur de l’équipe, Juninho Paulista, ancien international brésilien entre 1995 et 2003 (49 sélections, 5 buts), vainqueur de la Coupe du monde 2002 et de la Coupe des Confédérations en 1997.

Le Brésil n’a affronté qu’une seule sélection africaine depuis trois ans et l’arrivée du sélectionneur Adenor Leonardo Bacchi dit « Tite ». C’était lors d’un match amical disputé en Angleterre en novembre 2018, face au Cameroun, pour une une courte victoire (1-0) des Auriverdes grâce à un but de l’ex coéquipier d’Idrissa Gana Guèye à Everton, Richarlison.

La sélection brésilienne mettra à profit la prochaine date FIFA du mois d’octobre pour affronter deux des trois meilleures équipes africaines de la dernière CAN 2019, le 10 octobre pour une affiche inédite face au Sénégal et, trois jours plus tard, un duel face au Nigeria que le Brésil a déjà affronté une fois en match amical disputé en 2003 à Abuja, au Nigeria, pour une large victoire qui portait la signature de Gil, Luis Fabiano et Adriano. Les deux parties se joueront au Stade national de Singapour où le Brésil avait déjà écrasé le Japon avec un quadruplé d’un certain Neymar Jr, aujourd’hui coéquipier de Gana Guèye au PSG.