Je viens de signer l’accord pour AKON CITY au Sénégal. J’ai …

Il y a quelques semaines Akon défendait ses nouveaux labels ainsi que ses nouveaux albums. Aujourd’hui, il fait une annonce bien plus surprenante… Moins présent musicalement ces dernières années, et si sa musique rencontre moins de succès qu’au milieu de années 2000, Akon n’en reste pas moins un homme qui compte. Surtout, le rappeur et producteur américano-sénégalais est devenu un biznessman à l’esprit philantropique. S’il a récemment déclaré qu’il se lancerait bien à la course à la présidence des Etats-Unis, il s’implique dans de nombreux projets caritatifs ou à dimension humanitaire en Afrique (dont Lighting Africa) pour aider au développer du continent d’où il est originaire. Akon nous racontait tout cela en novembre 2019, dans une interview qu’il nous accordait lors de son passage à Paris pour présenter ses nouveaux labels (konda (porté sur l’Afrobeats), Akonik (pour le rap et la musique urbaine aux Etats-Unis), Ke Lo Ke (consacré à la musique latine) et Jamakon (dédié aux Caraïbes) au sein de la structure Akonik Label Group), ainsi que ses nouveaux albums : El Negreeto et Akonda, et The Konnect. Mais l’auteur de Locked Up et de Lonely est déjà sur un autre projet d’envergure. Welcome to Akon City Tandis que le G5 Sahel se réunissait autour de Macron ce lundi, Akon lui finalisait un accord avec le gouvernement sénégalais pour construire de toute pièce une ville au Sénégal. Akon City. Dans un message publié sur Instagram, on peut lire l’artiste de 46 ans annoncer la nouvelle : “Juste finalisé un accord pour Akon City au Sénégal… On a hâte de vous recevoir là-bas dans un proche avenir.” Selon le Jakarta Post, il s’agit d’un accord avec la société de tourisme SAPCO détenu par l’état sénégalais, dans le but de concevoir un énorme complexe hôtelier et commerçant en bord de mer, près du village de Mbodiene, à 120 kilomètres au sud de la capitale Dakar. Un porte-parole de la société SAPCO, a déclaré qu’Akon voulait créer un village touristique important dans un souci de développement durable, et donc en harmonie avec l’environnement. Alioune Badara Thiam alias Akon, qui a passé une partie de son enfance au Sénégal avant de définitivement s’installer aux States à l’âge de 7 ans, avait évoqué cette idée lors d’une interview avec Nick Cannon : “C’est une entreprise qui va prendre 10 ans, alors nous avançons étape par étape. On a commencé les travaux en mars, et une 2ème grosse étape débutera en 2025.” De son côté le ministre du tourisme sénégalais a fait une déclaration avant la signature de l’accord entre Akon, le gouvernement et la société SAPCO : “A travers son statut d’artiste, nous avons à faire à Akon, un investisseur qui croit en l’Afrique.”