«Je n’ai jamais eu de relation amoureuse avec Pape Ndiaye», Ndèye Awa Ndir brise le silence !

734

Rendue tristement célèbre suite à son différend judiciaire avec le journaliste de Walf Tv, Pape Ndiaye, Ndèye Awa Ndir s’est confiée à Seneweb. Ce, pour «laver son honneur et rétablir la vérité», estime-t-elle.

«J’ai le droit de réclamer justice…»

«Je ne voulais pas parler au niveau des médias. Mais face à certaines accusations, je suis obligée de parler, ne serait-ce que pour laver mon honneur», déclare Ndèye Awa Ndir, à l’entame de ses propos.

Elle ajoute : «Je le fais parce que je veux faire savoir à l’opinion publique, aux activistes, aux citoyens, aux politiciens et aux journalistes que je suis une femme, citoyenne sénégalaise comme eux. Face à une injustice, j’ai le droit de demander que le droit soit dit ! En toute franchise, je ne voulais pas que cette affaire en arrive-là. Je ne voulais même pas porter plainte, mais vue la tournure des événements, je suis obligée d’aller jusqu’au bout.»

Ndèye Awa Ndir déclare également qu’elle vit difficilement le fait que son nom soit cité partout et sa «réputation ternie par des accusations non-fondées».

«Tout ce que je désirais, c’est retrouver mon argent. Je ne cherche pas du buzz et je ne suis dans aucun complot politique», dit-elle.

Retour sur les faits

La plaignante est revenue sur les faits et sur sa rencontre avec Pape Ndiaye. Elle révèle qu’en mars 2020, suite à l’interpellation de son boss en fin février, elle a discuté avec Pape Maguette, Guèye, qui est un journaliste à Walf.

«Il est un ami et je voulais qu’il me mette en rapport avec Pape Ndiaye. J’ai vu qu’il est chroniqueur judiciaire et je pensais que Pape Ndiaye, que je voyais comme un féru de justice, pouvait me présenter à des avocats qui pourraient aider mon patron condamné pour recel.

«C’est ainsi que Pape Maguette Guèye m’a donné son numéro de téléphone et je l’ai appelé pour lui expliquer mon problème. En lui précisant qu’il y avait déjà des avocats qui ont pris le dossier en charge, mais l’affaire semble être au point m**t. Ainsi, Pape Ndiaye a dit qu’il peut m’aider en me demandant 1 000 000 F Cfa et en affirmant que dans 15 jours au minimum et un mois au maximum, mon patron allait être libéré.

«Par prudence, je lui ai fait savoir que je pouvais lui remettre 500 000 F Cfa, en précisant que si mon boss sort de p****n, je lui remettrai le reste de la somme. Il m’a fait comprendre que récemment, il a fait sortir quelqu’un de p****n et n’allait pas vendanger son image pour de l’argent.  Après discussions, nous sommes finalement tombés d’accord sur la somme de 500 000 F Cfa, car il a réussi à me convaincre de sa bonne foi. Néanmoins, je lui ai demandé de signer une décharge».

Une première rencontre en mars 2020

«Pour que je puisse lui remettre l’argent, nous nous sommes donné rendez-vous dans les locaux de Walfadjri. Je ne l’avais jamais vu auparavant, excepté à la télévision. C’était le 20 mars 2020 et je lui ai remis l’argent.

«Il l’a pris, a écrit et signé la décharge. C’est lui-même qui a mentionné qu’il s’agissait d’un prêt, en me précisant que cela n’avait aucune incidence sur la procédure», déclare Ndèye Awa Ndir.

Par la suite, toujours selon ses dires, elle est restée un mois sans avoir de nouvelles. C’est ainsi que Ndèye Awa décida d’appeler Pape Ndiaye. «Il m’a répondu qu’il était sur l’affaire. Mais plus le temps passait, plus j’avais l’impression que j’ai été dupée. Face à la situation, j’ai dit à Pape Ndiaye de me rendre l’argent. Il a refusé.

«C’est ainsi que j’ai porté plainte en mai 2021. Nos derniers échanges remontent au 4 mai 2021. Et il m’a dit qu’il n’a jamais reçu de l’argent de ma part, que j’aille porter plainte où je veux, je n’aurai jamais gain de cause ! Ce qui m’a mise en colère.

«Je suis une jeune femme sénégalaise. Comment un Sénégalais comme moi peut me dire qu’il peut prendre mon argent et que je n’aurai jamais gain de cause face à lui ? C’est révoltant».

«Je suis allée à la police avec la décharge. Les policiers m’ont clairement notifié qu’ils ne peuvent rien faire avec la décharge. Donc, je suis partie chez un huissier pour faire un constat sur nos messages où Pape déclare ouvertement pourquoi je lui ai remis de l’argent. Toutes mes preuves réunies, j’ai déposé ma plainte au niveau de la Sûreté urbaine de Dakar. C’est cette plainte qui a abouti», informe la jeune dame.

«Je n’ai jamais été en couple avec lui»

Quant à sa supposée relation amoureuse avec Pape Ndiaye, Ndèye Awa Ndir dit n’avoir jamais «eu de relation amoureuse avec le chroniqueur de Walf. Si tel est le cas, qu’il en apporte les preuves. Il déclare que nous nous sommes connus en 2019, alors que c’est en 2020 que je l’ai vu pour la première fois. Pape Guèye, qui nous a mis en rapport, ne dira jamais le contraire. Il me dénigre et manipule l’opinion».

Ndèye Awa Ndir s’est également exprimée sur d’autres accusations portées à son encontre. Pour certains, elle a voulu corrompre des juges pour faire libérer son patron.

«Je n’ai jamais voulu corrompre un juge ou qui que ce soit. Comment je peux interpeller Pape Ndiaye pour lui demander de corrompre quelqu’un ? Il ne m’a jamais présenté qui que ce soit ; il ne m’a jamais dit qu’il a donné de l’argent à telle ou telle personne. Il m’a juste dit qu’il est dans le milieu et qu’il peut m’aider».

Pour terminer, Ndèye Awa Ndir renseigne qu’elle «veut juste que cette affaire soit réglée, car je n’ai jamais voulu que Pape aille en p****n. Juste qu’il me rende mon argent. Je voulais juste me faire justice et c’est un droit».