Jaxaay : La Police Démantèle Le Réseau De Deux Frères Qui Ravitaillaient En D****e Les…

185
Single Post


Single Post
Arrestation d’un réseau de trafiquant de d****e
C’est la grande peur dans le camp des délinquants et des malfaiteurs, à Jaxaay, où les éléments du commissariat de cette localité sont sur le qui-vive. Pour preuve, les hommes du commissaire Youssapha Thioub ont démantelé un vaste réseau qui approvisionnait en d****e les petits trafiquants de l’unité 20 des Parcelles-Assainies de Rufisque.

Cette belle prise est le fruit de l’exploitation d’un renseignement. En effet, les policiers de Jaxaay avaient mis un dispositif de surveillance à côté du domicile des deux frères incriminés dans cette entreprise délictuelle.

Après quelques minutes de filature, les éléments de la brigade de recherches ont aperçu deux individus qui sortaient de cette concession.  Ayant senti la présence policière, l’un deux délinquants a jeté son sachet contenant  800 g de chanvre indien pour tromper la vigilance des limiers.

Malgré tout, M. Fall et A. Ndiaye ont été mis aux arrêts par les hommes du commissaire Thioub qui ont ensuite effectué une descente inopinée dans le domicile où ils ont surpris les deux frères dealers en train de confectionner des cornets.

Plus de 3 kg de d****e saisis

Selon des sources de Seneweb, les limiers ont saisi sur place une quantité de plus de 2 kg de chanvre indien, une paire de ciseaux, deux paquets d’enveloppes et 12 500 F CFA, représentant sans doute le prix de vente du produit.

Sur ces entrefaites, les deux frères à la tête cette bande ont été embarqués dans les locaux de la police, ainsi leurs deux compères arrêtés. Au total, les limiers ont mis la main sur 3 kg et 25 cornets de chanvre indien.

Les frères dealers et leurs acolytes présentés au procureur

Il ressort de l’enquête que les deux frères S. Gueye et F. Gueye fournissaient de la d****e les petits trafiquants de l’unité 20 des Parcelles-Assainies de Rufisque.

Poursuivis pour détention et trafic de chanvre indien, les dealers arrêtés ont été déférés au parquet.