IYAFA 2022 : Une forte implication des jeunes attendue

266

L’an 2022 est décrété par l’Assemblée générale des Nations Unies « Année internationale de la pêche et de l’aquaculture artisanales » (IYAFA 2022). Cette année sera une période de reconnaissance importante vis-à-vis des millions de petits pêcheurs, pisciculteurs et ouvriers du secteur de la pêche. Ces derniers fournissent des aliments sains et nutritifs à des milliards de personnes et contribuent à atteindre le programme « Faim Zéro ».
« L’année vise à attirer l’attention du monde entier sur le rôle des petits pêcheurs, des aquaculteurs et des ouvriers du secteur de la pêche dans l’alimentaire et la nutrition, l’éradication de la pauvreté et l’utilisation durable des ressources naturelles. IYAFA 2022 est une reconnaissance de la contribution de la pêche et de l’aquaculture artisanales à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la réalisation des Droits de l’homme et des objectifs de développement durable (ODD) », assure Sana dite Wony Tiéminta Camara du Mali.

Ainsi, pour une pêche artisanale durable, la Cellule des jeunes de la Confédération africaine des organisations professionnelles de la pêche artisanale (CAOPA) s’y prépare et plaide pour une implication de tous.
En effet, les jeunes ne comptent pas être en marge de cette année et comptent y j***r un grand rôle.
Les membres de la Cellule des jeunes de la CAOPA invitent d’ailleurs tous les jeunes à s’y intéresser.

Car « l’implication de la jeunesse est indispensable dans toutes les institutions et entreprises humaines, ainsi que dans la pêche artisanale, la gouvernance et la gestion des pêches ».
Elle compte, par ailleurs, défendre la Charte de la CAOPA dans la pêche, car elle l’estime « pratique et pertinente », puisque protégeant les intérêts des pêcheurs artisanaux, les ressources et les écosystèmes marins d’Afrique.
Ainsi, la cellule veut mettre en place un Comité des jeunes de la CAOPA pour coordonner les activités liées à la célébration de l’IYAFA 2022.
Elle invite, en outre, les gouvernements, l’Union africaine, la FAO, la société civile, les médias et l’ensemble des communautés de pêche artisanale à s’investir et à soutenir toutes les actions pour la réussite de l’IYAFA 2022.