Italie : Mort accidentel d’un sénégalais à Palerme

Un marchand de pneus de 18 ans est  tué mardi 19 novembre, par l’explosion d’un pneu. Ce qui frappe,  note rassegna.it, visité mercredi par Senego, c’est l’âge du travailleur et la façon dont l’incident s’est produit, s’indigne Francesco Piastra, secrétaire du Cgil Palermo.

Il est aussi d’avis que les circonstances qui ont causé l’accident, survenu dans l’atelier automobile de via Ugo la Malfa, soient clarifiées au plus vite, dans lequel un jeune marchand de pneus d’origine sénégalaise, âgé de 18 ans, a perdu la vie.

L’entreprise a-t-elle respecté et appliqué les règles de sécurité ?

« Nous nous demandons si l’entreprise a respecté et appliqué les règles de sécurité et de protection et si le travailleur, étant donné son jeune âge, a reçu la formation appropriée », ajoute Piastra : « Mais c’est une question amère, car malheureusement, malgré les règles, l’application des règles de sécurité est faible, et dans notre réalité, nous continuons à enregistrer une incidence élevée de décès au travail.

Le syndicat se constitue partie civile

Le Cgil Palermo demande aux forces de police impliquées dans les enquêtes et à la justice de s’assurer de toutes les responsabilités :  » A la lumière de ce qui va émerger, le Cgil se réserve le droit d’évaluer la constitution d’une partie civile du syndicat dans ce processus. Le bureau des migrants du Cgil Palermo a également pris position.

Une exploitation du travail à craindre

« Nous espérons qu’il ne s’agit pas d’un autre cas d’exploitation du travail, nous savons qu’à Palerme beaucoup de jeunes travaillent dans des conditions difficiles et sans l’application de contrats de travail ou avec des contrats inadéquats », a déclaré le directeur Bijou Nziririrane : « Nous sommes proches de la communauté sénégalaise, qui est face à une affaire aussi grave et de la famille, à qui nous offrons toutes nos condoléances et notre solidarité.