Italie : Agression raciste à Palerme, un Sénégalais battu et blessé

Agression raciste à Palerme. Un jeune Sénégalais de 20 ans encerclé et battu. A l’origine, une bande d’adolescents criant « négro, sors d’ici ». 

« Ils m’ont provoqué en me traitant de nègre », lâche le Sénégalais Boubacar Kandé, sur le palermo.repubblica.it, visité lundi par Senego.

Une agression nocturne

Résidant depuis des années à Palerme, il a été attaqué entre samedi et dimanche. « C’est arrivé samedi après minuit dans la Via Cavour, je vais porter plainte », poursuit le jeune homme. Le passage à tabac aurait eu lieu après 2 heures du matin à la via Spinuzza, à quelques mètres du Teatro Massimo.

Un un groupe d’adolescents recherchés

Selon un témoignage, un groupe d’adolescents a battu le garçon de 20 ans. Personne ne serait intervenu, mais certains passants auraient appelé la police. Le garçon, secouru par 118, a été blessé à l’œil. La police est en train d’acquérir des images de la vidéo surveillance de la zone pour identifier les auteurs du passage à tabac : il devrait s’agir de trois ou quatre garçons.

Les faits et…

La victime a été soignée à l’hôpital et les médecins lui ont prescrit 10 jours de repos. « Hier soir, Kandé est rentré du travail. Pourquoi toute cette haine juste pour la couleur de sa peau », a écrit un ami sur Facebook. Et, la police procédera à l’audition des témoins qui ont assisté au passage à tabac : deux garçons qui ont déjà raconté dimanche l’agression du jeune Sénégalais de 20 ans sur les réseaux sociaux.

…Audition des témoins

Selon les deux témoins, la victime était entourée par le groupe de jeunes et essayait de se défendre alors qu’autour d’un hangar, une vingtaine de personnes regardaient la scène. Les deux témoins sont les seuls à être intervenus et à avoir appelé la police. Une reconstitution que les officiers tentent de confirmer à l’aide des caméras.

Boubacar Kandé taxe d’animaux ses agresseurs, sur Facebook

La victime, après avoir été évacuée aux urgences de la Civic dimanche, a affiché sur Whatsapp sa photo avec la blessure et les contusions sur son visage, commentant ce qui lui était arrivé quelques heures auparavant :

« Je suis le garçon attaqué la nuit dernière, merci encore. Je crie tout haut que Palerme est une belle ville, accueillante et antiraciste, il y a beaucoup de gens sympas à Palerme, je me sens vraiment bien à Palerme, mais il y a peu de stro*** qui n’ont jamais été en dehors de Palerme. Je leur suggère de faire un peu le tour du monde et de voir comment les choses fonctionnent, ce sont vraiment des animaux, trop fermés, être noir ou blanc : à quoi bon ? Je n’ai plus de mots, de toute façon à Palerme il y a toujours tant de belles personnes, vous n’êtes pas tous racistes, à Palerme il y a des racistes, mais il y en a très peu ».