Insécurité : le Canada prévient ses ressortissants au Sénégal

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau était à Dakar il y a quelques jours. L’occasion pour lui de discuter avec ses pairs d’accords politiques et économiques, mais aussi du climat social.
C’est ainsi qu’après la visite officielle de sa coqueluche, le gouvernement canadien a décidé « mettre en garde » ses citoyens qui aimeraient visiter ou vivent dans la Téranga. Ils ont donc placé le Sénégal à un « niveau très élevé d’insécurité », comme l’informe Les Échos. 

Du conflit casamançais imprévisible et meurtrier aux répressions homophobes, en passant par les vols et cambriolages récurrents dans la capitale, le gouvernement de Trudeau a passé au peigne fin les malheureux aléas auxquels peuvent faire face les citoyens canadiens. 

Ils sont allés jusqu’à évoquer les risques d’attentats, en énumérant les sites « ciblés » par les terroristes : bâtiments gouvernementaux, écoles, lieux de cultes, aéroports, hôtels… bref, des espaces publics généralement bondés et bourrés d’étrangers. 

« Ne marchez pas seul. Évitez de marcher le long de la route de la Corniche le soir, en particulier sur les cotés Est et Ouest ». Voilà une consigne parmi tant d’autres que le Canada a donnée à ses ressortissants. Sans oublier bien sûr tous les tracas liés à l’insécurité routière.