Infarctus chez la femme : les 3 symptômes à connaître

Les symptômes pouvant révéler un infarctus sont souvent méconnus des femmes. Plus que jamais, en cette période d’épidémie, les femmes doivent rester attentives aux signes d’épuisement, d’essoufflement à l’effort et aux nausées. Des signes qui doivent inciter à appeler le 15. « Les symptômes de l’infarctus chez la femme, plus atypiques, contribuent à une prise en charge trop tardive lors d’un infarctus » affirme le Pr Claire Mounier-Vehier, cardiologue et chef du Service de médecine vasculaire et hypertension artérielle à l’Institut Cœur Poumon du CHRU de Lille. « Ces signes avant-coureurs peuvent passer inaperçus et minorer l’alerte, sachant que les femmes ne sont pas suffisamment conscientes que l’accident coronaire peut les toucher ». Or, rappelons-le, les infarctus chez les femmes de moins de 50 ans ont triplé ces quinze dernières années et les maladies cardiovasculaires sont responsables d’un décès sur trois chez les femmes, devant les cancers (y compris le cancer du sein). Sur le même sujet Les femmes devraient penser à surveiller leur tension artérielle Hypertension : 3 périodes à risque chez les femmes Des symptômes atypiques Nausées Essoufflement Epuisement à l’effort sont les 3 symptômes qui doivent inciter les femmes à composer le 15, surtout en cette période d’épidémie. Car le stress provoqué par cette longue période de confinement peut avoir des répercussions sur le muscle cardiaque. Des vidéos pour prendre soin de son coeur Inciter les femmes à prendre soin de leur cœur et de leurs artères, c’est l’une des missions que la Fédération française de cardiologie s’est fixée afin d’améliorer le diagnostic et la prise en charge de l’infarctus chez les femmes. Dans une première vidéo réalisée par Maïwenn la Fédération interpellait les femmes jeunes en leur rappelant que l’infarctus ne touche pas seulement les hommes mais qu’il peut aussi frapper les femmes jeunes. Dans cette autre vidéo qui montre le désarroi de comédiennes lors d’un casting face à leur incapacité à jouer les symptômes d’un infarctus, la Fédération de cardiologie insiste sur les trois signes atypiques qui devraient alerter toutes les femmes et les pousser à consulter dès que possible. Une étude récente a en effet montré qu’en cas d’infarctus, les femmes présentent par rapport aux hommes un risque réel d’être mal diagnostiquées en raison de l’absence de symptômes jugés plus « caractéristiques » comme la douleur dans le bras gauche ou au thorax. A lire aussi : Boissons énergisantes : 2 canettes et le coeur s’emballe Crise cardiaque : les femmes et les hommes différents Après une crise cardiaque, les femmes vivent avec le risque de récidive Infarctus : les femmes récupèrent moins bien à cause du stress Inscrivez-vous à la Newsletter Top Santé et recevez gratuitement votre livret de recettes légères et gourmandes