Il faut arrêter cette tragédie ! (Par Ibrahima Baba Sall)

92
Il faut arrêter cette tragédie ! (Par Ibrahima Baba Sall)


Notre cher pays, le Sénégal, par la faute d’une opposition irresponsable et irrespectueuse des institutions, connaît depuis quelque temps des troubles politiques et sociales, qui, si on n’y prend garde, risquent de nous plonger dans des lendemains incertains.

En effet, nous avons frôlé le pire lors des événements de mars 2021 qui se sont soldés par un bilan macabre avec 14 personnes, essentiellement des jeunes, sacrifiées sur l’autel des intérêts de Ousmane Sonko qui ne les avait pourtant pas informés quand il partait se faire masser dans le douillet salon.

Notre économie nationale n’a pas été épargnée avec d’importantes pertes évaluées à plusieurs milliards.
La période préélectorale des législatives du 31 juillet 2022 est marquée par une vague de contestations et une escalade de violence des leaders de l’opposition qui, par amateurisme et manque criard d’expérience, ont vu leur liste titulaire au scrutin proportionnel rejetée par le ministère de l’Intérieur et le Conseil Constitutionnel.
Depuis lors, ils sont dans des gesticulations puériles avec l’organisation tous azimuts de manifestations qui ne sauraient entraver la bonne marche du pays.

Ce qui le plus surprenant c’est l’attitude des Khalifa Ababacar Sall, Habib Sy qui ont exercé les plus hautes fonctions dans l’administration de ce pays qui se laissent manipulés voire dominés par un jeune sans aucune expérience administrative ou politique.

Ces leaders, non contents de l’arrêté du préfet de Dakar interdisant la manifestation pour risques de troubles à l’ordre public, ils avaient saisi la Cour Suprême qui a décidé de conforter l’arrêté du préfet.
Malgré tout, ils ont persisté dans leur volonté de maintenir leur manifestation alors que la logique voudrait qu’ils respectassent les décisions rendues après leur saisine.

Pourquoi alors saisir les juridictions du pays qui, si une fois qu’elles rendent des décisions qui vous sont défavorables, vous manifestez et menacez de brûler le pays?

Encore une fois le bilan est tragique avec 3 personnes décédées et toujours des jeunes qui ont naïvement payé le prix de l’insouciance et de l’irresponsabilité de ces leaders politiques.

Heureusement, une prise de conscience de la part des jeunes est en train de voir le jour. Certains, à l’image des jeunes de Grand Dakar, étaient fortement mobilisés, non pour se rendre à la manifestation, mais pour s’opposer farouchement à toute tentative de personnes malveillantes ayant pour dessein de s’attaquer aux édifices de leur quartier.

Il est plus qu’urgent de freiner ces dérives parce que nous avons tous la sacro-sainte obligation de préserver la paix sociale et la stabilité nationale de notre pays quelles que soient par ailleurs nos divergences et nos ambitions politiques. La question des enjeux sécuritaires du moment ajoutée aux nouvelles formes de menaces qui guettent notre pays doivent pousser chacun de nous à plus de responsabilité pour la préservation des dans intérêts supérieurs de la République du Sénégal.

C’est la raison pour laquelle je voudrais lancer un vibrant appel à tous, majorité comme opposition pour la préservation du patrimoine que nous avons en commun et qui est notre cher Sénégal.
Pour ce faire, les procès d’intention, les critiques faciles, les faux clichés et les méchantes caricatures ne doivent plus alimenter les rancœurs et la haine dans le débat politique.

Celui-ci doit être au contraire structuré autour de questions importantes comme le financement de l’économie nationale, l’éducation, la politique industrielle ou agricole, l’aménagement du territoire, le tourisme et les transports aériens, entre autres domaines importants pour le développement de notre pays.
Ce pays a la chance de disposer de vaillantes forces de défense et de sécurité qui ont fini de démanteler les bases rebelles en Casamance et travaillent nuit pour la sécurisation des personnes et de leurs biens sur toute l’étendue du territoire national.

Aussi, la paix et la sécurité du pays sont indispensables pour mener à bien les nombreux efforts consentis par le Président Macky Sall et son gouvernement pour le développement économique et social du Sénégal.

Pour cela, il mérite le soutien de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais épris de paix et de justice et soucieux d’un développement harmonieux de notre État- Nation, legs d’une longue tradition démocratique qu’il nous faut préserver pour éviter au pays de sombrer dans le chaos.

Ce soutien, nous l’attendons d’abord des membres de la Coalition Benno Bokk Yaakaar, qui durant ces moments de troubles, doivent se mobiliser comme un seul homme pour défendre son bilan et faire face aux attaques dont il est l’objet.

Le Président Macky SALL, seul investi de la confiance du peuple, apparaît malheureusement dans cette situation comme un Président solitaire non assisté de la plupart de ses collaborateurs plus soucieux de leurs intérêts propres que de ceux du peuple sénégalais souverain.

Sa marche irrémédiable vers l’émergence a abouti à la découverte des nombreuses richesses dont regorge notre pays. Leur exploitation rationnelle et judicieuse pour laquelle vous vous êtes investis nous a donné des résultats largement au dessus de nos attentes avec ces importantes découvertes de pétrole et de gaz.
Ses prédécesseurs qui n’étaient pas ingénieurs géologues, comme lui, ne pouvez naturellement pas avoir cette propension à prendre des risques aussi importants en investissements financiers pour trouver des richesses enfouies dans le sous-sol.

Il a ainsi raison au célèbre physicien , Albert Einstein, qui affirmait à juste titre : «Ceux qui ont le privilège de savoir ont le devoir d’agir.»

Dans le souci d’une gouvernance transparente, il a mis en place le COS Petrogaz pour le développement des projets pétroliers et gaziers et l’Institut National du Pétrole et du Gaz pour la formation et la mise à niveau des personnels chargés de l’exploitation de ces ressources.

C’est fort de tout cela que la 50ème assemblée générale de la Fédération internationale de la jeunesse libérale qui vient de se tenir à Dakar a rendu un vibrant hommage au président Macky Sall pour son leadership éclairé en Afrique et dans le monde.

Il est une référence pour cette jeunesse qui lui a témoigné toute sa considération.
Cette posture de leader doit l’inciter à réfléchir avec ses pairs sur les systèmes politiques de nos états où on confond souvent la liberté avec la licence.

Ne doit-on pas rompre avec ces systèmes de l’occident qui nous imposent une démocratie pas adaptée à nos valeurs et réalités socio-culturelles? Nous pensons qu’il faut réfléchir plutôt à mettre en place des systèmes politiques adaptés à ces valeurs pour une gouvernance inclusive et participative reposant sur le respect des institutions.
Ce leadership reconnu et incarné par le président Macky Sall doit être une raison de plus pour que les Sénégalais et les Sénégalaises continuent à lui faire confiance au-delà de 2024 dans la gouvernance de notre pays qu’il a déjà amenée à un niveau jamais égalé.

Ibrahima Baba SALL
Député Maire de Bakel