«Il est propre» : la plaidoirie enflammée de Me Doudou Ndoye pour Boy Djinné

148
«Il est propre» : la plaidoirie enflammée de Me Doudou Ndoye pour Boy Djinné



Boy Djinné a été présenté hier, mardi, devant la Chambre criminelle du tribunal de grande instance de Dakar. Il devait être jugé pour vol en réunion avec escalade et usage de moyens de locomotion, association de malfaiteurs, notamment. Mais en l’absence des parties civiles, l’affaire a été renvoyée au 4 octobre prochain. Occasion saisie par les avocats du mis en cause pour demander la liberté provisoire pour leur client.

A la suite de sa consœur Me Maïmouna Dièye, qui estime que les conditions d’une liberté provisoire pour Boy Djinné sont réunies, Me Doudou Ndoye a pris la parole pour livrer une chaude plaidoirie pour le compte de celui qui se nomme Baye Modou Fall à l’état civil.

D’après Enquête, qui a fait le compte-rendu de l’audience dans son édition de ce mercredi, l’ancien ministre de la Justice a commencé par rappeler ses liens personnels avec l’accusé. «Il m’a été confié par ses parents», lance-t-il avant de laisser entendre qu’il s’est constitué dans cette affaire pour une autre raison, plus profonde : «Lorsque j’ai regardé son dossier, je me suis dit que c’est l’occasion de servir encore la justice.»

Me Doudou Ndoye explique : «Certes, il fût un délinquant, un voleur. Il a été placé sous mandat de dépôt le 16 février 2009 dans cette affaire que nous avons à juger aujourd’hui. Il a été jugé le 7 août 2017 et la Chambre criminelle avait décidé d’annuler la procédure parce que les droits de la défense ont été v**lés. Le parquet a rouvert le dossier et il a été placé encore sous mandat de dépôt, le 4 janvier 2018. Il est en p****n depuis 10 ans.»

Il ajoute : «Il s’est amendé, il est propre. Aucune partie civile ne s’est jamais présentée au cours de l’information pour asseoir l’infraction. Son père est m**t. Il a un petit enfant qui grandit qu’il n’a jamais vu. Il mérite la liberté provisoire.»

Le procureur ne l’entendait pas de cette oreille. «Les faits pour lesquels Baye Modou Fall comparaît ont gravement troublé l’ordre public, rappelle le représentant du ministère public. Le trouble ne s’est pas encore estompé. Il ne présente aucune garantie valable.»

La Chambre a rejeté la demande de Me Doudou Ndoye et Cie. Boy Djinné reste en p****n.

source seneweb