Idy destitue DiataraDes Thiessois trouvent qu’«il a mordu la main de celui qui lui a tout donné»

267
Single Post


Single Post
Idrissa Seck destitue Yankhoba Diatara : Des Thiessois trouvent qu’«il a mordu la main de celui qui lui a tout donné»
  La destitution du ministre des Sports, Yankhoba Diatara, de son poste de deuxième vice-président du parti Rewmi, par le président Idrissa Seck qui a nommé, à sa place, le coordonnateur départemental de Saint-Louis, Abdoulaye Ndoye, a été appréciée à Thiès à sa juste valeur.

Lors de la réunion du Secrétariat national (SN) du Rewmi, «Idrissa Seck avait révélé que la question de la candidature en perspective de la Présidentielle de 2024 n’a pas été abordée au s**n de la Conférence des leaders de Benno Bokk Yaakaar (BB)», se rappellent beaucoup de membres et sympathisants de ce parti  à Thiès. Ils poursuivent que «l’ancien Premier ministre avait donc exhorté ses affidés à rester à son écoute et à celle du président de la coalition présidentielle, Macky Sall, par rapport à cette question».

Pour cette raison bien précise, ils trouvent donc que «la sortie du ministre Yankhoba Diatara sur une chaine de télévision de la place après l’adresse à la Nation du chef de l’État, défendant le second quinquennat de ce dernier, a été un coup d’épée contre les instructions du président du parti Rewmi».

Dans la ville aux deux gares, après cette mesure, beaucoup sont d’avis que «Yankhoba Diatara a pris le contre-pied de son mentor Idrissa Seck qui lui a tout donné».

Et de rappeler : «Étudiant à l’Ucad, Diatara a eu le privilège d’être nommé secrétaire permanent à la mairie de la ville de Thiès. Idrissa Seck lui fera bénéficier de son programme Host Family qui lui a permis de faire un MBA dans une grande université de Montréal. Ce n’est pas tout ! Idrissa Seck, Maire de Thiès, lui délègue sa signature. Adjoint au maire en 2009, Diatara était investi de tous les pouvoirs. En 2014, Idrissa Seck, Président du Conseil départemental de Thiès, fait de Diatara le 1er secrétaire élu de cette prestigieuse institution. Là, l’ancien Premier ministre lui délègue aussi sa signature. En 2020, Idrissa Seck, qui a répondu à la main tendue du président Macky Sall, fait de Yankhoba Diatara le ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications. En faveur du retour du poste de Premier ministre, Diatara, avec la bénédiction d’Idrissa Seck, est nommé ministre des Sports.»

En tout état de cause, les gens, à Thiès, restent catégoriques sur le fait qu’«Idrissa Seck a tout donné à Yankhoba Diatara qui a connu tous les honneurs sous l’ombre de son mentor».