Idrissa Seck dans le «Macky» : Après Bougane, Malick Gackou quitte la coalition Idy2019

C’est acté. Le leader de Gueum Sa Bopp, Bougane Guèye Dany, s’est éloigné d’Idrissa Seck. Il ne sera pas seul dans son choix. Ce, après l’entrée du parti Rewmi dans le gouvernement et la nomination d’Idrissa Seck à la tête du Conseil économique, social et environnemental (Cese).
 Selon le directeur des Structures du Grand parti (Gp), la formation politique de Malick Gackou va quitter la coalition Idy2019, dans les prochains jours. Le député Malick Guèye de déclarer : «Le Grand parti ne peut pas y rester. Il sortira, dans les jours qui viennent, de la coalition d’Idrissa Seck, parce que cela n’a aucun sens. Nous sommes un parti d’opposition et nous travaillons pour une opposition forte. On ne va pas renforcer comme cela la coalition Benno Bokk Yaakaar.»
Ainsi, il a fait savoir, sur la Rfm, que le président de la République, Macky Sall, a contacté leur parti pour la formation de ce gouvernement. «Mais une majorité s’est exprimée contre l’entrée du Grand parti dans le gouvernement. Cependant, il y a des gens qui voulaient prendre le parti et aller dans le gouvernement de Macky Sall. Mais j’ai refusé cela, parce que nous avons un parti qui est né d’une cohérence politique claire», a soutenu le directeur des Structures du Gp. «Pourquoi nous avons refusé l’appel de Macky Sall…»
Non sans rappeler : «Nous avons quitté Moustapha Niasse. Moi, j’étais son conseiller technique et président des jeunes de l’Alliance des forces du progrès (Afp). Cependant, j’ai quitté pour l’avenir, pour construire une alternative politique, en vue d’offrir un nouveau projet de société.»

Plus loin, il affirmera : «Aujourd’hui qu’on nous dise qu’Idrissa Seck est au crépuscule de sa carrière politique, il peut aller vendre son parti dans l’Alliance pour la République (Apr). Mais nous, nous avons un parti qui a de l’ambition pour le Sénégal.»

Avant de conclure : «C’est pour cela que je me suis battu avec la ligne du parti qui voulait aller dans le gouvernement. Le président du parti, heureusement, a évalué les fissures qui auront lieu par rapport à cela. Puisque si le Grand parti était entré dans le gouvernement, le parti serait divisé.»