Hypertension artérielle : 59 % des malades français adaptent leur mode de vie

Si l’hypertension artérielle exige la mise en place de nouvelles habitudes, tous les hypertendus ne sont pas prêts à changer…

L’hypertension artérielle est une maladie cardiovasculaire qui toucherait 10 millions de Français. Cette pathologie (responsable de 11 % à 13 % des décès dans le monde chaque année) apparaît lorsque la pression sanguine dans les artères est trop élevée : cette  » tension  » permanente fatigue le cœur, provoque des lésions graves dans les vaisseaux sanguins et peut même conduire à l’accident vasculaire cérébral (AVC).

Lorsqu’on souffre d’hypertension artérielle, il est nécessaire d’adopter quelques bons réflexes : arrêter de fumer, consommer moins de sel (maximum 6 grammes par jour) et plus de fibres (au moins 11 grammes par jour), pratiquer une activité physique régulière, faire de la relaxation…
11 % des Européens hypertendus seulement prennent leur tension tous les jours

Les hypertendus doivent également mesurer régulièrement leur tension artérielle afin de surveiller l’évolution de leur pathologie. Cependant, selon une récente étude publiée par la marque Omron Healthcare, seuls 59 % des Français sont  » disposés à changer de style de vie pour réduire leur pression artérielle  » – c’est le plus mauvais score d’Europe !

En outre, à peine 20 % des Européens qui ont reçu un diagnostic d’hypertension interrogés (en au Royaume-Uni, en Espagne, en France, en Italie et en Allemagne notamment) mesurent leur pression artérielle tous les mois, 26 % toutes les semaines et 11 % tous les jours… C’est évidemment insuffisant !

 » Nous menons une vie de plus en plus frénétique, qui nous fait parfois oublier de prendre soin de notre santé cardiaque, affirme André Van Gils, PDG de la marque. La surveillance de la pression artérielle devrait être une priorité absolue, parce que l’hypertension est le principal facteur de risque de décès dans le monde. (…) En faisant de cette surveillance une activité quotidienne, les patients peuvent réduire l’impact de l’hypertension sur leur vie.  » Message reçu.

À lire aussi :

45% des Français encore mal informés sur l’hypertension

L' »effet blouse blanche » augmente le risque de décès cardiovasculaire

États-Unis : à 49 ans, il souffre d’hypertension artérielle à cause d’un complément alimentaire

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger