Homéopathie : les médicaments ne seront plus remboursés à partir de 2021

La ministre de la Santé a suivi les recommandation de la Haute autorité de santé (HAS). Au 1er janvier 2021, les médicaments homéopathiques ne seront plus remboursés par l’Assurance maladie. 

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, s’était engagée à suivre les recommandations de la Haute autorité de santé (HAS) sur le remboursement ou non de l’homéopathie. Elle vient donc d’engage la procédure de radiation des médicaments homéopathiques de la liste des médicaments pris en charge par l’Assurance Maladie. Au 1er janvier 2020, le taux de remboursement des médicaments homéopathique passera de 30 à 15 %. Et à compter du 1er janvier 2021, les granules ne seront plus remboursées.

Sur le même sujet

Préparations homéopathiques.

L’Académie de médecine officiellement contre l’homéopathie

« Un intérêt clinique insuffisant »

« À partir de l’ensemble des données médicales et scientifiques disponibles, la HAS a mis en évidence que ces médicaments n’avaient ni démontré leur efficacité dans les affections pour lesquels des données sont disponibles, ni démontré leur intérêt pour la santé publique, notamment pour réduire la consommation d’autres médicaments. L’évaluation scientifique de la Haute Autorité de Santé a donc conclu que l’intérêt clinique de ces produits était insuffisant pour justifier leur prise en charge par la solidarité nationale » a souligné la ministre dans un communiqué.

Agnès Buzyn recevra les associations de patients et les professionnels de l’homéopathie dans les prochains jours. Valérie Lorentz-Poinsot, directrice générale de Boiron, invitée sur l’antenne d’Europe 1, a déploré « un massacre » et affirme vouloir rétablir la vérité au sujet de l’homéopathie.

A lire aussi :

74% des Français jugent l’homéopathie efficace

L’homéopathie pointée du doigt par les académies des sciences européennes

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger