« Hivernage et vacances gouvernementales : un héritage colonial à changer »

Au moment où une frange des populations pataugent dans les eaux de pluies, le président de la République, Macky Sall et son gouvernement sont partis en vacance. 

Coïncidence…

Et oui, la période d’hivernage correspond avec celle des vacances gouvernementales. Une coïncidence que déplore l’ancien président du groupe parlementaire Benno Bokk Yaakar,  Moustapha Diakhaté, qui dénonce un héritage colonial qu’il urge d’abandonner.

Héritage colonial…

Moustapha Diakhaté  dénonce cette pratique, qui, contre tout bon sens, « perdure 59 ans après l’indépendance ».  Et curieusement, les vacances gouvernementales « interviennent depuis 1960 au moment où travaille l’essentiel de la population sénégalaise », souligne-t-il.

Urgences…

« Il s’y ajoute aussi que cette période correspond à des moments de risques de catastrophes naturelles menaçant la vie des populations et exigeant par conséquent des interventions rapides des plus hauts responsables de l’Etat », a fait savoir Moustapha Diakhaté.

Changement de démarche…

Partant de toutes ces considérations, Moustapha Diakhaté demande un changement de démarche, comme l’avait bien entamé le pape du Sopi.  « Conscient de ces risques, l’ancien Président Abdoulaye Wade avait décidé de limiter, pendant l’hivernage, la sortie du territoire national de certains ministres. Mais tout compte fait, c’est la période des vacances gouvernementales qu’il faut changer. »