HCCT – L’hommage de Mael Thiam à Tanor Dieng

L’annonce de la disparition d’Ousmane Tanor Dieng l’a plongé dans le silence. L’administrateur de l’Apr et premier vice- président du HCCT retrouve la parole. L’ institution qu’est le Haut conseil des collectivités territoriales est devenu orphelin. Selon lui.

« Il avait mis l’institution sur les rails malgré toutes les difficultés auxquelles il était confronté», confie-t-il.

« Personnellement, j’ai toujours considéré Ousmane Tanor Dieng comme une école d’Etat. C’est un homme qui est pétri d’expérience et de méthode dans le travail. Il a pu nous démontrer en un temps record, qu’il était possible de mettre en place une institution sans précédent dans notre pays qui est le Haut conseil des collectivités territoriales qu’il a conduit d’une main de maître. Il a su mettre en place un élan de solidarité et de famille entre les hauts conseillers . Il a su nous inculquer les valeurs du travail mais également l’esprit de complémentarité dans les compétences. Il a su fédérer des compétences d’origines diverses et dans différents secteurs d’activités au service de l’institution ». 

Tanor, un allié sûr 

Osmane Tanor Dieng, renchérit-il, « a toujours  placé le président de la république au plus haut niveau de sa considération relativement à la république. C’est une grosse perte pour le Sénégal et au niveau de l’APR, c’est la perte d’un gros allié. Un allié engagé dans tous les combats. Nous nous joignons à sa famille pour partager avec elle cette triste nouvelle pour tout le pays, pour tout le continent africain. Qu’allah soubanou wa tallah l’accueille dans son paradis », prie Mael Thiam.