HCCT / Geum Sa Bopp lance un pari: quel sénégalais trouve utile cette institution ?

120

		
			



  


            
                 
  







Lettre au Directeur de la DGE : irrecevabilité de la liste des parrains de la coalition Benno Bokk Yakaar (Par la Coalition Gueum Sa Bopp)A Monsieur le Directeur de la DGE et le Président de la commission de contrôle des parrainages. Objet : irrecevabilité de la liste des parrains de la coalition Benno Bokk Yakaar.



Dakar le 16 Mai 2022



A Monsieur le Directeur de la DGE et le Président de la commission de contrôle des parrainages.



Objet : irrecevabilité de la liste des parrains de la coalition Benno Bokk Yakaar.



  


            
                 
  







Monsieur le Directeur.Par la présente nous attirons votre attention sur l’irrecevabilité de la liste de Benno Bokk Yakaar.En effet selon l’article L.149 du code electoral le nombre de parrains requis lors du dépôt pour soutenir une liste de candidats est de 34.580 électeurs représentant le minimum de 0,5%, et de 55.327 électeurs représentant le maximum de 0,8% du fichier général des électeurs”.Le récépissé de dépôt délivré par vos sévices et brandit par le pôle parrainage de la coalition BBY indique 55 328 parrains remis à la commission de réception des parrains. Conséquence : tout dépassement du seuil maximal constitue un motif d’irrecevabilité absolu (jurisprudence du considérant n°14 de la décision 2019-3-E du Conseil Constitutionnel).Nous vous invitons Mr le Directeur au respect strict de la loi qui vous oblige à invalider la liste des parrains déposée par la coalition Benn Bokk Yakaar.Salutations distinguées



Le mandataire National de la Grande coalition Gueum Sa Bopp



Alioune Diop +221776372953



HCCT / Geum Sa Bopp lance un pari: quel sénégalais trouve utile cette institution ?
« Qu’il est difficile de voir un sénégalais qui trouvera une once d’utilité du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT) ou du Conseil économique social et environnemental (CESE). ! » C’est le constat désolant et amer que la Coalition Gueum Sa Bopp a partagé sur sa page. Désolant et amer, parce qu’à l’analyse objective ces institutions qui ne servent à rien, mais qui bouffent un budget colossal avec un rendement quasi inexistant, semblent plutôt destinées à entretenir un clientèle politique bien ciblé ou à freiner une certaine frustration.
Revenant sur leur ferme décision, Bougane et ses camarades avancent même que ce serait une insulte adressée au peuple que de participer à des élections de renouvellement de ces deux  » machins  » qui en réalité, ne méritent que la dissolution pure et simple.
Pour cause, ces inondations qui frappent pratiquement tout le pays venant s’ajouter à une période marquée par une flambée inexorable des prix des denrées de première nécessité doivent pousser Macky à les dissoudre. Donc rien de surprenant si Gueum Sa Bop refuse de s’engager à des élections concernant ces deux institutions.
Et parmi les réactions suite à ce post, force est de constater que trouver un Sénégalais qui peut justifier, sans parti pris, l’utilité du HCCT ou du CESE est un pari difficile.
Pour Kh Sarr le HCCT ou le CESE ne servent absolument à rien c’est juste une manière pour mettre à l’aise les transhumants, toute l’opposition doit faire pareil l’heure est grve et cette mascarade doit cesser. »
D’autres comme J Ndaw, portant espoir sur Bougane Guèye recommandent aux sénégalais de prendre leur mal en patience.
« 2024 va tout changer avec le président Bougane comme chef de l’Etat. L’urgence, si besoin en est et nous le rappelons à Macky Sall, n’est pas de caser une clientèle politique mais plutôt de panser les plaies du Sénégal ( inondations et flambée des prix des denrées) et de satisfaire les besoins vitaux des Sénégalais. »