Hausse sur les prix de l’électricité et du carburant : La colère de …

Le président de l’Union nationale des consommateurs du Sénégal (Uncs) tacle sévèrement le régime en place. Pour Jean-Pierre Dieng, depuis l’avènement de Macky Sall, il n’y a pas eu de concertations avec les associations de consommateurs. 

Une réaction qui fait suite à l’annonce d’une augmentation probable du prix de l’électricité, après celle sur le carburant. Une révision des tarifs est envisagée, à en croire le ministre du Pétrole et des Energies. Cependant, Mouhamadou Mactar Cissé ne veut pas s’avancer sur le montant, ni sur la date d’application.

‘’Avec l’avènement de Macky, c’est la mort des associations de consommateurs. Nous sommes devant le fait accompli. On ne respecte plus les textes réglementaires en vigueur. Il  marche sur les institutions qu’il avait trouvées ici et qui avaient été utiles pour les consommateurs’’, fulmine Jean-Pierre Dieng.

‘’Il faut que les populations disent halte à cela. Et aussi que les politiciens se prononcent pour aider les consommateurs, parce qu’un pays ne peut pas vivre tout simplement de débats politiciens. Quand on parle de ça, il faut s’attendre au gaz ; après, ça va être le pain. Et pendant ce temps, on est diverti par ce qui n’est pas l’essentiel pour les consommateurs. Il faut oser le dire, l’affaire Aliou Sall n’est pas une nécessité, à l’heure actuelle, pour les consommateurs. Ils embarquent tout le monde », a-t-il ajouté.

Les consommateurs veulent que les charges qui pèsent sur eux (location, santé, prix des denrées de première nécessité) soient réglées, selon M. Dieng.

Pour le consumériste, ‘’l’actuelle ministre du Commerce n’a pris exemple que sur  Macky Sall. C’est-à-dire, elle fait fi des partenaires sociaux. Elle n’a pas rencontré une seule association de consommateurs et on n’a même pas besoin de demande d’audience parce que c’est notre ministère de tutelle ».