Hausse prix hydrocarbures : La menace des transporteurs

En sit-in ce matin à la place de la Nation, les transporteurs ont sonné l’alerte. Ils dénoncent la hausse des prix des hydrocarbures et menacent d’observer un arrêt de travail illimité. Ils invitent l’Etat à privilégier la concertation avant la prise de ce genre de décision.

Le secrétaire général du syndicat des transporteurs Gora Khouma demande la mise en place d’un fret.  « Nous avons dit à l’Etat du Sénégal que dans le transport de marchandise. Nous avons sollicité la mise sur place d’un bureau de fret et de mettre sur place aussi une tarification à la tonne kilométrique pour le fret  national comme international», rapporte Iradio.

Il ajoute : « Si nos deux demandes sont réglées, on pourra au moins supporter ce coup du carburant. Mais on nous a mis en rade. Le gouvernement doit veiller sur les besoins des populations ».

Pour sa part, le secrétaire adjoint dudit syndicat, Abdourakhmane Niang tire la sonnette. « On est venu pour tirer la sonnette d’alarme sur les  conséquences de  la hausse des prix du carburant. La hausse du prix du transport par exemple avec particulièrement les transports en commun est aussi envisageable. On va vers la hausse des denrées de première nécessité. Si l’on sait que des camions viennent  au Sénégal pour alimenter le pays en nourriture ».

Ainsi, Gora Khouma et Cie menacent d’appliquer leur plan B, en cas d’absence de réponse. « Si le sit-in de ce samedi sort avec un résultat négatif, c’est-à-dire sans satisfaction. Nous allons entamer le plan B. Faire un arrêt de travail illimité pour que le gouvernement soit conscient de nos difficultés».