Hausse du prix de l’électricité : Les précisions de Pape Malick Ndour…

Depuis l’annonce de la hausse du pris de l’électricité resurgissent encore à Dakar, des mouvements d’humour pour la plupart organisés par des membres de la société civile, tels que les initiateurs du mouvement Noo Lank !  Noo Bañ ! 

A cet effet, comme l’on pouvait bien s’y attendre, la mouvance présidentielle, par le biais de ses éléments, s’y mêle, non pas pour prendre part aux marches, mais pour donner un coup de patte contre les tenants des ces agitations, à la finalité de ramener à la raison.

Des communications comme celle-là de Pape Malick Ndour, sont mises en branle pour encourager les populations à ne pas suivre ces micmacs d’« une bande d’amis en quête d’existence politique ou de reconnaissance sociale ».

2001 n’est pas 2019 : La confusion ne doit pas être permise !

« En 2011, tout le peuple avait marché pour jouir de son droit le plus élémentaire à disposer de l’électricité. On est très loin de cette situation. Aujourd’hui, une partie du peuple marche pour réclamer plus dans la subvention à l’État qui lui, propose plus d’investissements pour un accès universel à l’électricité », a rappelé le nouveau patron du Prodac qui a câblé Senego.

Pour le jeune républicain, il faut nécessairement faire « attention, car Niongolor, comme en 2011, ne doit plus marcher pour avoir l’électricité donc j’accepte de payer un peu plus pour que l’Etat puisse assumer sa responsabilité vis à vis de Niongolor en matière d’accès à l’électricité ».

Les jeunes rurales, ne suivront pas ces mouvements futiles, car elles veulent aussi de l’électricité !

Donnant l’exemple de sa localité, le président du conseil départemental de Guinguinéo de faire savoir que « plus de 100 villages n’ont pas encore accès à l’électricité » sans jamais omettre de demander aux initiateurs de la marche de lundi est-ce qu’ils pensent « que l’enjeu chez ces citoyens est de marcher pour que l’Etat mette de côté son programme d’accès universel à l’électricité pour continuer à subventionner une catégorie de consommateurs, dont on réclame une infirme contribution supplémentaire ? ».

Des programmes de sensibilisations populaire sont élaborés, leur mise en application ne va pas tarder !

A cet effet, Pape Malick Ndour de renseigner que ces citoyens n’accepteront jamais de répondre à cette marche aux allures égoïstes et sans fondements. « Nous comptons désormais et dès ce Week-End mobiliser tous les villageois du département de Guinguineo pour les sensibiliser sur la portée et l’impact de la reforme sur la politique énergétique de notre pays », renseigne Monsieur Ndour.

Ce programme de mobilisation et d’implication des citoyens sera bientôt universaliser au Sénégal car, comme l’annonce Pape Malick Ndour, après son département, ce sera autour de tous les villages du Sénégal d’être impliqués.

« Sous peu nous mobiliserons tous les villages du Sénégal qui seront les principaux bénéficiaires du programme d’accès universel à l’électricité. Et les gens verront que c’est seulement une infime partie de la population qui veut faire reculer l’Etat en organisant un concert d’individualisme pompeusement appelé ‘marche’ », tonne Pape Malick Ndour.