Hausse du coût de l’électricité : Rewmi révèle une décision imposée à l’Etat, par le FMI

Le cercle des cadres du parti Rewmi s’est voulu clair et formel. L’augmentation du coût de l’électricité ne se justifie nullement. Il s’agit plutôt d’une décision dictée par le Front monétaire international (Fmi). Les responsables du parti d’Idrissa Seck l’ont révélé lors de leur symposium, tenu hier.

D’une baisse promise, à une hausse forcée du coût de l’électricité

« Le 31 décembre 2016, Macky Sall s’est adressé à la nation Sénégalaise pour dire que durant l’année 2017, il allait procéder à une réduction de 10% du prix de l’électricité et que cette tendance baissière allait se poursuivre dans les années à venir. Et le 31 décembre 2019, trois (3) ans après, il se présente devant les Sénégalais pour parler de hausse de 6% du prix de l’électricité et dire que la tranche sociale n’est pas concernée » a en effet, relevé Déthié Fall.

Constat d’échec sur la politique énergétique 

Avec cette mesure impopulaire, et récusée par la majeure partie des consommateurs et organisations citoyennes, le vice-président de Rewmi considère que l’Etat a échoué sur la question de l’électricité ». Selon les cadres de Rewmi, « cette hausse est tout simplement dictée par le FMI ».