Habib Diabang : «On m’a administré de violents coups, mais je n’étais pas blessé parce que c’est Dieu qui me…»

209

Habib Diabang n’est pas encore sorti de l’auberge ! Jugé hier au tribunal de grande instance de Diourbel pour profanation d’un lieu de culte, le faux prophète Insa, arrêté à Touba, va rester en p****n. Selon ‘’SourceA’’ dans sa parution de ce mercredi, l’affaire a été mise en délibéré jusqu’au mardi 15 juin prochain. Le prévenu risque 06 mois de p****n ferme.
Lors de son récit, précise le journal, Habib Diabang a fait savoir qu’il a été sévèrement bastonné même avec des barres de fer au niveau de la mosquée de Touba. Mais, il s’est réjoui d’avoir la protection divine contre les sévices corporels. «On m’a administré de violents coups sur les lieux, mais je n’étais pas blessé parce que c’est Dieu qui me protège. Ce qui signifie que je suis sur le bon chemin», a confié le faux prophète Insa dans Source A.