Guy Marius Sagna Annonce Un Mouvement D’humeur Dans Les Prisons : L’administration Pénitentiaire Aphone

80
Single Post


Single Post
Frapp annonce un mouvement d’humeur dans l’administration Pénitentiaire
Le Frapp, à travers un communiqué, révèle l’existence d’une grogne au s**n de l’administration pénitentiaire. Selon eux, au niveau de 16 prisons, les visites ont été suspendues à cause du mouvement d’humeur de certains agents. D’après toujours le Frapp, à Kédougou, « le procureur est allé négocier pour les mandats de dépôt mais les agents pénitentiaires ont refusé ».

Poursuivant, Guy Marius Sagna affirme qu’à la p****n de Louga,  » le régisseur menace les agents pour avoir interrompu les visites et fermer les secteurs de la p****n ». A ces deux prisons sont rajoutées 14 autres. Il s’agit du « Camp pénal, des prisons de Kaolack, Podor, Mbacké, Vélingara, Bignona, Kaffrine, Diourbel, Bambey, Tamba, Ziguinchor, Sébikotane, Matam et Pavillon ».

Pour y voir plus clair, Seneweb a tenté de joindre l’administration pénitentiaire en vain. La seule personne qui a accepté de parler, un ancien régisseur, a fait savoir « qu’il était impossible d’avoir un mouvement d’humeur chez les agents » parce que ces derniers seraient « très disciplinés ». 

S’agissant des raisons de cette grogne, le Frapp déclare que les agents de l’administration pénitentiaire « protestent contre les discriminations salariales dont ils sont victimes ».