Guinée équatoriale : des explosions dans un camp militaire font une centaine de morts…(vidéo)

 Le bilan provisoire fait également état de 615 blessés. Le président Obiang a lancé un appel à la communauté internationale à soutenir son pays.

De nombreux cadavres, mais aussi des survivants, ont été extirpés des décombres, lundi 8 mars, au lendemain de quatre terrifiantes explosions accidentelles ayant ravagé un camp militaire et des quartiers alentours à Bata, en Guinée équatoriale. Selon Afp, le bilan provisoire de ce drame est de 98 morts et 615 blessés au moins.

Trois enfants âgés de 3 et 4 ans ont notamment été extraits vivants des ruines d’habitations et transportés à l’hôpital, selon la chaîne TVGE, qui dépend du ministère de l’information.

L’inamovible président Teodoro Obiang Nguema, 78 ans, qui dirige ce petit pays d’Afrique centrale d’une main de fer depuis près de quarante-deux ans, a blâmé des fermiers voisins pour un écobuage mal maîtrisé (une technique agricole ancestrale aussi appelée « débroussaillement par le feu »). Le président a aussi condamné la « négligence » des militaires chargés de surveiller l’arsenal du camp de Nkoa Ntoma, dans la capitale économique du pays.

Le président Obiang a ordonné une enquête et « lancé un appel à la communauté internationale à soutenir la Guinée équatoriale ».