Grands projets de l’Etat : Les Turcs de Summa sur le point de rafler la mise

Les Turcs du groupe SUMMA sont en passe de rafler la mise à Diamniadio. En effet, après la récente signature du contrat portant sur la construction du stade olympique de Diamniadio pour un coût de 40 milliards F Cfa, dont la pose de la première pierre est prévue ce jeudi 20 février, les puissants Turcs vont encore hériter de deux (2) projets majeurs du président de la République.

Il s’agit de l’université Amadou Makhtar Mbow et de l’Institut national du pétrole et du gaz (INPG). Selon une source bien informée « le président Macky Sall est très déçu des deux (2) maîtres d’ouvrage qui avaient été initialement désignés pour la réalisation de ces infrastructures ».

C’est pourquoi « il a décidé de confier la mise en oeuvre de ces deux (2) gros projets au groupe Turc SUMMA ».

Déjà pour ce qui concerne l’université Amadou Makhtar Mbow, des sanctions sont tombées sur la tête de l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur, Mary Teuw Niane en l’occurrence, limogé lors du dernier remaniement ministériel au lendemain de la réélection du président Macky Sall.

Ainsi que la rupture en décembre 2019, du contrat qui liait l’Etat du Sénégal à Bigtogo-Marylis Btp.

Cependant, la situation est beaucoup plus compliquée avec l’Institut national du pétrole et du gaz, avec la mise à l’écart de Pierre Goudiaby Atépa, suite à ses contradictions politiques avec le régime en place.

Mais surtout du fait de la gestion jugée « chaotique » de ce dossier par le COS-petrogaz, maître d’oeuvre du projet et qui n’a pas réussi à démarrer les travaux, en dépit des financements disponibles et déjà annoncés par les firmes pétrolières que sont TOTAL et BP.