Gestion du DG de la Senelec décriée, Cheikh Diallo enfile la robe noire pour Bitèye

Nommé à la tête de la Société nationale d’électricité (Senelec) depuis avril 2019, le directeur général Pape Demba Biteye se perd dans ses tâches, a indiqué, ce matin, le journal Dakartimes, qui l’accuse “d’une mal gouvernance risquant de donner un sacré coup aux efforts consentis par l’Etat”.

Selon le journal, Pape Demba Bitèye est mouillé jusqu’au dans des affaires de gestion calamiteuse qui risque de plonger la Senelec dans une crise sans précédent.

En effet, selon nos confrères, “avec 14 Directeurs principaux et 25 Directeurs d’unité, la Senelec est toujours dans une situation indécise. Les nouveaux compteurs acquis ne répondent pas aux spécifications techniques et aux exigences du woyofal”, dénonçant un tâtonnement de la part de Demba Bitèye, le principal indexé.

Dans un texte rendu public ce soir, Cheikh ibrahima Diallo, allié de Demba Bitèye montre au créneau pour défendre le natif de Kaolack en charge de service les Sénégalais en électricité.

“Dire la vérité serait un acte noble, mais installer une industrie de communication qui ne fabrique que de mensonge ne sera prospérer. Le directeur de la Senelec, beaucoup le saent, est un homme intègre qui travaille pour répondre conséquemment à la demande d’électricité des populations”, a indiqué Cheikh Diallo S/G du PJD.