Gestion de l’Ofor : « L’eau plus chère en milieu rural que dans les villes » [rapport Cour des comptes]

La Cour des comptes, qui a contrôle la gestion de l’Office des forages ruraux (For), particulièrement pour la période 2015-2016, a pu relever que l’eau est plus chère en milieu rural qu’en milieu urbain.

« Il convient de relever que les tarifs de l’Ofor restent élevés par rapport à ceux pratiqués par la Sde (devenue Sen’eau)  en milieu urbain », note le rapport général annuel 2017 de la Cour des comptes.

Pour ces contrôleurs, « alors que le tarif appliqué à la tranche sociale en milieu rural s’établit à 275 Fcfa le mètre cube, le même tarif en milieu urbain est de 200 Fcfa ».

S’agissant par ailleurs du coût de branchement en milieu rural fixé à 125 000 Fcfa à la prise de service du fermier, il a été ramené à 75 000 Fcfa, puis à 25.000 Fcfa avec des kits subventionnés par l’Ofor. Mais, d’après toujours le document de la Cour des comptes, « le prix de ce kit subventionné est également bien au-dessus du coût du branchement social en milieu urbain qui s’établit à 13 500 Fcfa du fait d’une subvention de l’Etat ».