Gabrielle Kane sur l’affaire Souleymane Ciss : « La justice est complice de l’humiliation faite aux femmes »

120
Gabrielle Kane sur l’affaire Souleymane Ciss : « La justice est complice de l’humiliation faite aux femmes »


Gabrielle Kane, présidente d’une association qui milite pour les femmes violentées et battues, digère mal sa condamnation dans cette affaire d’abus s****l. Eh Hadj Souleymane Ciss, conseiller municipal et candidat à la mairie de Thiès-Est à l’époque, aurait répudié sa femme, 4 jours après qu’ils ont consommé leur mariage, au simple motif qu’elle n’était pas vierge. La féministe, malgré sa condamnation, dit n’avoir rien regretté.

Les vérités de Gabrielle

« Malgré le jugement rendu par le tribunal, je confirme mes propos et je les réitère. Souleymane Ciss n’est pas un lâche, c’est le roi des lâches. Si la justice sénégalaise me condamne à une peine de p****n, je leur dit que je serais fière de faire la p****n« , a déclaré Gabrielle Kane, ce mercredi, face à la presse, à Dakar.

La féministe est très remontée contre la décision du tribunal. « La justice Sénégalaise, en termes de défense des droits des femmes à travers ce jugement, a donné un permis d’humilier les femmes. Je souhaite à ces filles de ne pas croiser le chemin des hommes comme Souleymane Ciss. Si le juge justifie que dans cette histoire, c’est Souleymane Ciss qui est la victime. Je pense que les femmes Sénégalaises sont malheureusement en danger« , a-t-elle dit.

Le film

Elle retrace le film et brandit des preuves devant Abdou Karim Seck, oncle de Aicha Diop. « J’ai été saisie par M Seck, le papa adoptif de Aicha Diop qui a donné effectivement en mariage Aicha Diop à Souleymane Ciss. Ce dernier a épousé Aicha Diop. Il l’a reçue à Dakar. Il a consommé le mariage. Il a répudié Aicha Diop pour motif qu’elle n’était pas vierge. J’ai été condamnée pour avoir dénoncé cela et pour avoir dit aussi que c’est un lâche. Je réitère mes propos. Je n’enlève pas une virgule ni un mot. Un homme qui épouse une femme qui consomme le mariage et qui la répudie, je n’ai autre qualificatif, c’est un lâche« , a rappelé Gabrielle Kane.

La féministe poursuit : « si la justice Sénégalaise estime quand on se comporte comme un lâche vis à vis d’une femme, que c’est lui qui est une victime, je trouve que cette justice est complice de l’humiliation qu’on fait des femmes. La victime dans cette histoire, ce n’est pas Souleymane Ciss, c’est plutôt Aicha qui s’est enfuie de Khombole pour aller se réfugier en Mauritanie. »

Les interrogations

Elle ajoute : « ce qui est malheureux dans cette affaire, c’est que Souleymane Ciss a reconnu les faits devant le juge. Moi, j’aimerais savoir là où il y a diffamation. C’est un frein qu’on est en train de donner aux personnes qui sont là pour dénoncer l’humiliation qu’on impose aux gens… Il y a eu des cas beaucoup plus sérieux et on les a traités illico-presto parce que c’étaient des filles de…« 

Rappel

Gabrielle Kane, dans son post, a écrit : « Ce lâche n’a rien trouvé de mieux que d’épouser une jeune fille de 18 ans, consommer le mariage avec l’élégance du dépôt des draps maculés de sang de la jeune fille à sa sœur à Thiès. Pour confirmer dans la perversité, il a acheminé la jeune fille en taxi à Khombole pour la rendre à sa famille en la répudiant au prétexte qu’elle n’était pas ‘vierge.”  Lequel post lui vaut une citation directe



Source link