Fraudes au Bac : La Section de Recherches ouvre une enquête

199

Le ministère de l’Éducation nationale (MEN) annonce l’ouverture d’une enquête par la Section de Recherches de la gendarmerie pour identifier toutes les personnes impliquées dans l’affaire de fraude au Baccalauréat signalée au centre d’examen de Pékesse (Thiès), rapporte Le Quotidien.


Le ministère précise que les éléments constitutifs du dossier en sa possession ne permettent pas d’évoquer une fuite d’épreuves ou de corrigés, mais « plutôt d’une tentative de fraude organisée et qui a mal tourné.

Pour rappel, un groupe d’élèves a été surpris par les surveillants en train de consulter un corrigé d’un des sujets de l’épreuve de philosophie dans leurs téléphones portables.
Il s’agit de 15 candidats libres, tous provenant de Pikine et Guédiawaye. Le sujet a été traité par un complice à distance et partagé dans un groupe WhatsApp dénommé « Team Pékesse ».